L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 25 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

Un grand chroniqueur de guerre
Bernard Fall   Rue sans joie - Indochine (1946-1962)
Les Belles Lettres - Le goût de l'Histoire 2019 /  15 € - 98.25 ffr. / 453 pages
ISBN : 978-2-251-45036-0
FORMAT : 12,5 cm × 19,0 cm
Imprimer

Bernard B. Fall (1926-1967) fut résistant, puis universitaire avant de partir couvrir le conflit indochinois où il perdit la vie à 40 ans, précisément "Rue sans joie", en sautant sur une mine lors d'un reportage. Spécialiste du conflit en Indochine, l'homme, intrépide, cultivé et courageux, a beaucoup écrit sur la question. Citons Le Vietminh (1960), Les Deux Vietnams (1962), Diên Biên Phu, un coin d'enfer (1968), Vietnam, dernières réflexions sur une guerre (1968). D'autres ouvrages de l'auteur, écrits en anglais, restent inédits à ce jour en France.

Bernard B. Fall est un reporter de terrain, convaincu que le souffle de la guerre doit aussi passer par la littérature. Pédagogue (l'auteur était un universitaire habitué aux recherches en bibliothèques), infatigable lecteur et écrivain de talent, ses comptes-rendus sur le conflit épousent deux points de vue : le cours théorique chargé d'histoire et la chronique de guerre telle que le journaliste l'a vécue, c'est-à-dire en accompagnant les soldats sur le terrain. Son témoignage est une source d'informations qui ravira les amateurs d’un conflit finalement peu connu et assez oublié.

Fall, styliste au destin tragique, convainc le lecteur par la manière à la fois érudite et narrative qu'il adopte pour évoquer cette "sale guerre". Il aborde tous les points de vue, d'un détail significatif à un traité de paix, écrit sur "tous les fronts" et partage sa vision du conflit. Son regard est assez singulier, empreint d'humanisme, et ses chroniques, vivantes, presque chaleureuses, dépassent le genre étriqué du récit de guerre.

Composé de chapitres assez dissemblables (rappelons-le, son regard épouse deux points de vue, précis sur le quotidien des soldats et global sur les décisions militaires), Rue sans joie, le livre le plus célèbre de l’auteur, plonge le lecteur au cœur d'un conflit et d'une culture que l’on peine à se représenter aujourd'hui. Héros anonymes, victimes civiles, sang versé, exotisme culturel et violence des combats se confondent aux décisions politiques, le quotidien des soldats ou encore les missions du reporter qui part en éclaireur avec une compagnie pour survoler des régions impactées.

Le genre du récit de guerre souffre néanmoins d'une caractéristique propre au thème : la difficulté pour un lecteur peu aguerri de se représenter précisément les scènes décrites par l'auteur (contrairement au film de guerre, qui joue évidemment et surtout sur l'aspect visuel). Ainsi, à plus d'un demi-siècle de distance, les chroniques sensibles et toujours juste de Bernard F. Fall perdent de temps à autre de leur force. Mais il est important de redécouvrir cet auteur, aussi entier dans son engagement que dans ses écrits. Les Belles lettres ont produit là une très belle réédition dans un format de qualité pour un prix abordable.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 18/12/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd