L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 20 juillet 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Géopolitique  
 

De l’avantage de la compréhension sur la description
Denis Lacorne    Collectif   Les Etats-Unis
Fayard 2006 /  28 € - 183.4 ffr. / 672 pages
ISBN : 2-213-62672-3
FORMAT : 16,0cm x 24,5cm

L'auteur du compte rendu : Agrégé d’histoire et titulaire d’un DESS d’études stratégiques (Paris XIII), Antoine Picardat est professeur en lycée et maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Ancien chargé de cours à l’Institut catholique de Paris, à l’université de Marne la Vallée et ATER en histoire à l’IEP de Lille, il a également été analyste de politique internationale au ministère de la Défense.
Imprimer

Il existe deux manières d’explorer les Etats-Unis. La première appartient au genre expédition Lewis et Clark. Elle consiste surtout en une description et un inventaire. La seconde est le genre voyage de Tocqueville : compréhension et analyse. C’est ce dernier choix qu’a fait Denis Lacorne, directeur de recherche au CERI, déjà auteur notamment de L’Invention de la République (1991) et de La Crise de l’identité américaine (1997, 2e édition en 2003), avec Les Etats-Unis.

Les trente-trois co-auteurs (!) ont fait leur la devise des Etats-Unis : E pluribus unum, «De plusieurs, un seul», tirée d’un poème de Virgile décrivant une recette de cuisine (!). Ils l’ont adoptée pour montrer que de la diversité des compétences et des approches, ils ont fait naître une unité dans la conduite de leur projet. Mais aussi parce qu’ils voient dans cette unité dans la diversité, constamment renouvelée, le trait le plus original et le plus important de l’histoire et de l’identité des Etats-Unis. Denis Lacorne l’explique dès l’introduction… intitulée E pluribus unm.

Perpétuelle terre d’immigration, les Etats-Unis accueillent désormais des arrivants du monde entier, et plus seulement d’Europe ou d’Amérique latine. La composition de la population évolue rapidement : les Anglo-saxons y sont minoritaires depuis les années 1930 ; les Blancs seront minoritaires en 2050, dans un pays qui comptera alors sans doute plus de 400 millions d’habitants ! Le rêve américain fonctionne toujours, le melting pot également. Pour le meilleur et parfois le pire. Cette entrée en matière pose le principal enjeu de long terme. Et au-delà, un livre de plus sur les États-Unis ? Oui et non. C’est bien entendu un énième livre sur le sujet. Mais le nombre et la qualité des approches le distinguent de la masse.

Adoptant donc la démarche de Tocqueville, l’ouvrage décrit peu. Il étudie et il analyse, pour permettre de comprendre. Et il faut bien reconnaître qu’une telle entreprise est forcément utile, tant les idées reçues plus ou moins fondées abondent au sujet des Etats-Unis. Sans prétendre à l’exhaustivité, le livre propose, en neuf parties thématiques et 34 chapitres, un tour d’horizon assez complet et surtout très intéressant. Sont passés en revue les fondements politiques et constitutionnels, les politiques d’immigration, l'ethnicité et la démographie, le rêve américain, la religion et la société, la politique étrangère, l’économie, les cultures populaires et les nouveaux médias, et enfin les littératures.

L’idée générale qui traverse tout l’ouvrage est celle du formidable dynamisme qui anime le pays. Loin des Cassandre du déclin, qui font chez nous des succès de librairie en écrivant ce que le lecteur a envie de croire, Denis Lacorne et son équipe nous affirment que les Etats-Unis se portent très bien. Mieux même : ils changent, ils se renouvellent. Ils s’adaptent au monde et ils l’influencent en retour. Autant en prendre son parti, et éventuellement s’en inspirer.

Les Etats-Unis n’est pas non plus un chant de louanges béat. Ayant fait le choix d’une approche s’intéressant aux structures et aux perspectives à moyen terme, le livre échappe aux risques de polémiques ou de jugements sur le court terme ou sur l’immédiat. Tant mieux. Parce que, au-delà du bilan de l’Administration Bush, c’est la connaissance des données de fond, de la société, des mentalités, de la culture et de l’économie, qui permettent de comprendre ce pays, toujours à découvrir.


Antoine Picardat
( Mis en ligne le 22/01/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Espaces et territoires aux Etats-Unis
       de Michel Goussot
  • Etats-Unis, peuple et culture
       de John Atherton , collectif
  • Les Etats-Unis d'aujourd'hui
       de André Kaspi
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd