L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 28 février 2024
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Divers  
 

Voir Hawaï et mourir…
François Hauter   Chroniques d’Amérique
Carnets Nord - Carnet de route 2010 /  17 € - 111.35 ffr. / 233 pages
ISBN : 978-2-355-36042-8
FORMAT : 12,6cm x 20,4cm
Imprimer

François Hauter sait indéniablement de quoi il parle : rédacteur en chef et grand reporter au Figaro, il a vécu plusieurs années en Amérique il y a vingt ans, et il est revenu s’immerger quelques semaines dans ce continent pour écrire ces chroniques.

On pourrait croire que tout a été dit sur l’Amérique : que c’est une terre de contrastes (quoi de comparable entre Seattle, siège des plus grandes firmes du monde technologique actuel, et la civilisation perdue de l’île de Pâques ?), que c’est une terre de grands espaces ; toutes ces généralités sont connues et archi-connues.

L’originalité de l’angle d’attaque de François Hauter dans ces chroniques est de nous démontrer l’unité formidable de ce peuple américain, dans sa diversité et ses contradictions même : par-delà les milliers de kilomètres qui séparent un habitant de l’Alaska d’un autre de Hawaï, François Hauter montre que ce qui les unit – le formidable dynamisme qui les pousse à entreprendre, la faculté d’adaptation aux nouveautés du monde environnant, l’absence de «complexes historiques» liée à leur histoire si courte comparée à celle de l’Europe – est plus fort que tout ce qui peut les séparer.

L’intérêt du livre de François Hauter est aussi de montrer le formidable bouleversement qu’a amené dans les esprits de tous – Blancs comme Noirs - l’arrivée au pouvoir d’Obama, qui a fait faire aux mentalités un bond qu’on espère définitif en leur faisant gagner plusieurs dizaines d’années dans le regard que chaque communauté porte sur l’autre.

On aurait néanmoins aimé – c’est la seule réserve à la lecture par ailleurs très agréable du livre - que l’auteur aille un peu plus au fond des choses, qu’il nous surprenne davantage en nous expliquant plus précisément, par exemple, ce qui se joue dans des terres comme l’Etat de l’Alaska, où l’homme américain semble détruire tout ce qui peut se trouver de naturel, où comme l’île de Pâques, où une civilisation a disparu. Bref on aurait aimé que François Hauter ne nous paraisse pas quelquefois tenté – sans y tomber béatement - par la «tentation de l’Américanophilie». Cette réserve mise à part, voici une lecture plaisante et très instructive, bien que quelquefois superficielle.

«Ulm , Montana, cowboys et Indiens : L’ambiance est autre dans les réserves indiennes. C’est toujours un chagrin de les traverser, tant les corps sont difformes, à l’abandon, et les visages assombris… Parfois, en discutant avec l’un d’eux, je distingue un éclat très particulier dans le regard, une lueur merveilleuse, étrange, antique, incompréhensible, comme si mon interlocuteur regardait par la fissure du temps, à travers un gouffre de siècles. C’est une étincelle. Tout ce qui reste d’un peuple… »


Michel Pierre
( Mis en ligne le 17/05/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Etats-Unis
       de Denis Lacorne , Collectif
  • Espaces et territoires aux Etats-Unis
       de Michel Goussot
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd