L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 février 2024
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Divers  
 

Paris polar
Marc Lemonier   Balades policières dans Paris
Nouveau monde 2006 /  23 € - 150.65 ffr. / 223 pages
ISBN : 2-84736-145-6
FORMAT : 14,0cm x 21,0cm
Imprimer

Où Arsène Lupin s’est-il marié ? Où est née la mythique série noire ? Où trouver des librairies spécialisée en romans policiers ? Une cinémathèque ? Dans quels polars Gainsbourg a-t-il tourné ? Pourquoi la bande d’Ocean’s twelve en partance pour Roma Termini prend elle un train gare du Nord ? Où se nichent les mystères involontaires, et les énigmes célèbres ?… Autant de questions saugrenues ou sérieuses que peut se poser l’amateur de romans policiers se déroulant dans Paris.

Journaliste, excellent connaisseur de Paris, amateur cultivé du genre policier sous toutes ses formes (films, romans, bandes dessinées…), Marc Lemonier a réponse à toutes les questions, et stimule notre curiosité de badaud parisien ou de lecteur de polar, l’un et l’autre pouvant être réunis ! Bien illustrées, en noir et blanc (cela va sans dire !) agrémentées de plans clairs en fin de volumes, enrichies d’une belle bibliographie et d'une filmographie, complétées d’un index, ces Balades policières dans Paris sont un ouvrage à vivement recommander à tout flâneur qui se sent l’âme d’un détective, ou d’un simple piéton parisien.

Le mode d’emploi dépend du lecteur : il peut choisir de quadriller Paris par arrondissements au fil des promenades proposées par quartiers ; studieux, il aura soin de se plonger – avant ou après - dans chacune des séries, films ou textes qui ont utilisé les lieux qu’il redécouvrira sous un jour neuf. Il peut aussi préférer suivre ses auteurs favoris : Fred Vargas, Léo Malet, Tardi, Frédéric Dard… Ou ses héros : Arsène Lupin ou Maigret. Nostalgique, il se recueillera sur des tombes d’auteurs ou d’interprètes célèbres ; ainsi voisinent au cimetière de Montrouge : Coluche (Tchao Pantin), Michel Audiard, (Les Tontons flingueurs, entre autres…) et Albert Simonin (Touchez pas au grisbi).

Tous les plus grands monuments parisiens ont inspiré les auteurs d’histoires criminelles en quête de décors spectaculaires : la tour Effel, l’Opéra, le Louvre… et les quartiers populaires n’ont pas le privilège des histoires sordides, les Champs Elysées, la plaine Monceau ayant aussi été des décors recherchés. Chaque lieu remarquable fait l’objet d’une rubrique précise, de citations tirées du roman, d’une évocation du ou des films qui l’ont adapté, des différents interprètes. L’ensemble constitue à la fois une invitation à la promenade et à la découverte des œuvres.

Ainsi une balade dans le 13e arrondissement commencée au métro quai de la Gare avec Maigret, se poursuit avec Léo Malet (Brouillard au pont de Tolbiac), s’arrête sur le parcours de Jean-Pierre Melville qui avait ses studios dans le quartier de la rue Tolbiac (rue Jenner), tandis qu’une des scènes célèbres du Samouraï se passe boulevard Masséna. Au cours du chemin on croise Didier Daenninckx (Nazi dans le métro, 1996), Emile Gaboriau (Monsieur Lecoq, 1869), Fred Vargas (La Nuit des brutes, 1999). Navarro (La Fille d’André, 1990) habite, dans le roman de Tito Topin, son créateur, une tour du quartier des Olympiades, que la série télévisée a remplacée par une des tours de l’avenue d’Italie. Au terme de la promenade, Chinatown est un lieu de prédilection des auteurs contemporains, et l’on peut achever ce parcours en se recueillant cimetière de Gentilly sur la tombe de Raymond Souplex, le commissaire Bourrel de la très célèbre émission télé des années 60 : Les Cinq dernières minutes.

Servies par une érudition aimable, jamais ennuyeuse, ces Balades policières dans Paris sont un vrai bonheur que l’on peut d’ailleurs paisiblement savourer au coin du feu entre sa bibliothèque et ses DVD, comme Néro Wolfe résolvait les énigmes qui lui étaient soumises sans quitter sa serre aux orchidées.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 14/02/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd