L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 février 2024
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Divers  
 

Les mots justes
Adam Jacot de Boinod   Tingo - Drôles de mots, drôles de mondes
10/18 2007 /  15 € - 98.25 ffr. / 202 pages
ISBN : 978-2-264-04507-2
FORMAT : 14,0cm x 21,0cm

Traduction de Jean-Baptiste Dupin.
Imprimer

C’est en préparant un jeu télévisé qu’Adam Jacot de Boinod a découvert qu’en albanais pas moins de vingt-sept mots distinguaient les différentes sortes de «moustache». Sa curiosité piquée au vif, il a eu l’idée saugrenue de consulter pas moins de deux-cents dictionnaires pour recenser quelques perles linguistiques.

D’abord par amusement, il prend rapidement conscience que ses recherches deviennent une sorte de reflet de notre civilisation, de nos us et coutumes. Ainsi, l’expression japonaise «bakku-shan» signifiant «une fille qui a l’air jolie vue de dos, mais qui s’avère être beaucoup moins jolie de face», ne reflète-t-elle pas la fantasmagorie d’un peuple ? Ou encore l’expression espagnole «ciegaynnos» mettant l’accent sur la position de la femme à marier ? Plus proche de nous, les Français ne disent-ils pas une «garçonnière» pour une chambre où l’on reçoit sa maîtresse ?

L’économie de mots est cet indicateur des mentalités d’un peuple. En hawaïen, l’univers de la pêche se déploie dans une terminologie des plus pointues, comme «Kapau'u» : «pousser les poissons vers un filet dormant en tapant sur l'eau avec une branche feuillue». La langue de Freud et de Kant est, quant à elle, la langue des émotions. «Torschlusspanik» : «la peur de voir se réduire les opportunités à mesure que passent les années» ; ou encore «Scheissenbedauern» : «la déception que l'on éprouve quand les choses ne tournent pas aussi mal qu'on l'aurait espéré»...

Tingo - qui signifie en rapa nui «emprunter des objets dans la maison d'un ami, un par un, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien, chez lui» - est un véritable florilège de curiosités langagières, que l’on découvre avec gourmandise.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 25/01/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd