L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 29 février 2024
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Pédagogie/Education  
 

Le vademecum du formateur
Bruno Hourst   Former sans ennuyer - Concevoir et réaliser des projets de formation et d'enseignement
Eyrolles - Livres outils 2008 /  22 € - 144.1 ffr. / 189 pages
ISBN : 978-2-212-54030-7
FORMAT : 15,5cm x 21,0cm

3e édition.

L'auteur du compte rendu : Mathilde Rembert travaille dans le domaine de la formation professionnelle continue.

Imprimer

C’est bien connu, tous les enseignants ou formateurs souhaitent la réussite de tous leurs élèves ou stagiaires… tout en s’attendant à un pourcentage d’échec «normal», sans lequel une évaluation ne serait pas sérieuse ! Bruno Hourst, formateur, propose de développer le «mieux-apprendre». Ce mouvement suppose que les capacités à apprendre de l’être humain sont supérieures à ce que l’on croit. Il considère que l’acte d’apprendre concerne toute la personne, donc aussi l’émotion dont on a souvent peur en formation. Il récuse la croyance en une seule forme d’intelligence (verbale-linguistique et logico-mathématique), rappelant la théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner (qui a identifié aussi les intelligences musicale, interpersonnelle, kinesthésique, visuo-spatiale, intra personnelle et naturaliste). Les modes d’apprentissages doivent donc être variés.

L’auteur propose d’aider l’enseignant ou le formateur au cours de sept phases : la première est celle de la préparation, pas seulement d’un cours mais aussi de l’environnement de travail, la deuxième est la phase de connexion (il faut mettre les apprenants dans un état réceptif), la troisième est la transmission des nouvelles connaissances, la quatrième est la phase d’activation (utiliser les nouvelles connaissances sous des formes variées), puis vient la mémorisation (pour pouvoir garder les connaissances sur le long terme), la consolidation (les nouvelles connaissances doivent être intégrées aux autres) et la clôture (retour sur l’apprentissage et ouverture sur la suite). Bruno Hourst utilise pour cela la technique du topogramme (midmap en anglais).

Cet ouvrage stimulant a le mérite de ne pas opposer formation continue et formation initiale : enseignant ou formateur, chacun peut venir y puiser des idées pour mieux aider les apprenants.


Mathilde Rembert
( Mis en ligne le 10/04/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd