L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 août 2020
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Nine Eleven
Martin Amis   Le Deuxième avion - 11 septembre. 2001-2007
Gallimard - Du Monde Entier 2010 /  21 € - 137.55 ffr. / 269 pages
ISBN : 978-2-07-012304-9
FORMAT : 14cm x 20,4cm

Traduction de Bernard Hoepffner.
Imprimer

Que d'encre a coulé, de pellicule utilisée, de textes écrits voire chantés, d'analyses édifiées, reprises, raturées, osées, depuis cet événement supposé fondateur de notre époque. Les Américains, plaçant le mois avant le jour dans la datation, parlent de Nine Eleven, 9/11, remarque Martin Amis, alors que pour la reste du monde, cet ordre renvoie au 9 Novembre, autre date fondatrice d'un tournant historique, géopolitique, et civilisationnel (La Fin de l'Histoire, le triomphe du libéralisme, etc.). De la chute d'un mur à celles de deux tours...

Penser l'événement, se le représenter, projeter ses suites, dérouler les fils des Parques. Une pompe à encre, il va sans dire : intellectuels, universitaires, journalistes et écrivains ont ressenti ce besoin de poser noir sur blanc l'événement, par le biais - ou pas - de la fiction. Martin Amis, grande figure des lettres britanniques, a suivi de sa plume l'écume du tsunami, ses remous, l'empreinte des ondes remontant aux ''pourquoi'', aux ''comment''. Le Deuxième avion recueille ses meilleure feuilles, de l'instant T à 2007. Le premier texte, publié dans The Guardian, date du 18 septembre 2001. Le 14ème et dernier, 6 ans plus tard, pour le Time, le 11 Septembre 2007. "En pensant aux victimes, aux coupables et au futur proche, j'ai ressenti un chagrin d'espèce, puis une peur d'espèce", écrit-il une semaine après les attentats.

Le point de vue d'un homme de lettres Anglais sur le 11 Septembre et ses suites, l'administration Bush II, les attentats de Londres, la guerre en Irak, l'islamisme, de Sayyid Qutb à Ousama, l'Iran, Israël, l'Afghanistan, Tony Blair, et le cinéma, et la littérature. Essais, critiques littéraires ou cinématographiques, mise en fiction, des 14 papiers ici réunis, ce sont les plus littéraires que l'on appréciera surtout, et ceux écrits "à chaud". La nouvelle dans laquelle l'écrivain revêt les habits du monstre - Les Derniers jours de Mohammed Atta - sont un bel exemple de ce que la littérature peut faire, coudre ensemble vérité et fiction pour que, réciproquement et de leurs vibrations, l'une à l'autre elles se révèlent.

Les analyses sont plus inégales, soumises aux bourrasques de l'instant, la réaction à tel ouvrage ou tel événement. Amis y déploie une position particulière, celle du mâle occidental face au mâle musulman. Ce crochet par la masculinité, qu'il explique et revendique au début du recueil, donne une teinte originale et particulière à son écriture. Elle serait savoureuse si elle était totalement romanesque ; quand l'écrivain se fait analyste, elle est plus suspecte, partiale, incomplète. Mais la liberté de l'écrivain permet au commentateur des jeux d'images et des comparaisons sexy, parfois souriantes, à ne pas prendre à la lettre donc, mais pour les portes qu'elles ouvrent. Ainsi, sur Bush et l'Islam : "On nous parle de la ''texanisation'' réussie du Parti républicain. D'ailleurs, le Texas ne semble-t-il pas ressembler parfois à un pays comme l'Arabie Saoudite, avec sa chaleur écrasante, ses richesses en pétrole, ses maisons de dévotions pleines à craquer et ses exécutions capitales hebdomadaires ?" (p.42). Autre piste intéressante mais à creuser : c'est l'ennui, nous explique Martin Amis, plus que la géopolitique et les fois les plus brûlantes, l'ennui qui caractériserait notre époque et qui serait à l'origine de ces événements...


Thomas Roman
( Mis en ligne le 22/03/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd