L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 août 2020
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Histoires de vies minuscules
Valérie Agha   Chroniques de vies ordinaires - Carnets d'une assistante sociale
Fleuve noir - Docs 2010 /  14,90 € - 97.6 ffr. / 218 pages
ISBN : 978-2-265-09080-4
FORMAT : 13cm x 18,4cm
Imprimer

Valérie Agha est assistante sociale en région parisienne, elle tient le blog «Pause café» (http://assistantesociale.over-blog.com), titre clin d’œil à la célèbre série télévisée.

D’emblée, elle avertit le lecteur : elle n’a rien, mais rien à voir avec une héroïne sophistiquée (et elle donne quelques conseils aux réalisateurs de séries américaines qui envisageraient une série sur les assistante sociales, avec Mariah Carey dans le rôle principal…). Son livre s’ouvre sur le rejet d’un autre cliché, celui hérité des années 1950 : "Je ne suis pas celle que vous croyez. Je suis assistante sociale, mais je ne suis pas acariâtre. Sauf quand je me lève trop tôt. Je n’ai pas de chignon, je ne porte ni tailleur bleu marine, ni col Claudine. Je ne dissimule pas de culotte gainante. Bon ça, si, je vous l’accorde. Je ne suis pas proche de la retraite. Hélas. J’ai 33 ans et j’exerce cette activité depuis presque dix ans. Mon uniforme de travail est le jean-baskets»

Écrit à la première personne, dans un style proche du blog, voisin du langage parlé, avec humour, Chroniques de vies ordinaires déroule toutes ces existences auprès desquelles on passe souvent sans les remarquer. A chaque épisode, 2, 3 pages. Une description simple, sans pathos, du cas que doit affronter et si possible résoudre l’assistante sociale : logement, maladie, perte d’emploi…

Certains sont des marginaux, d’autres non, comme ce vieux couple venu de province pour aider leur fille mourant d’un cancer. Tous sont désemparés, démunis devant des difficultés insurmontables, l’absurdité bureaucratique (tel le long parcours du combattant au terme duquel la narratrice obtiendra enfin un logement pour Monsieur Abdoulaye). Tous sont désarmants d’une façon ou d’une autre : Lionel sur son tracteur, qui à son boulot préfère sa campagne ; Marcel, la cinquantaine, amoureux de Ginette qu’il faut hospitaliser et qui sombre dans le coma, Marcel perdu avec sa gouaille de titi parisien... Il y a les cas baroques : que faire de la chienne d’un vieux monsieur qui doit partir en maison de retraite et ne veut pas qu’elle soit abandonnée ? Il y a l’entourage, la secrétaire («Sylvie, c’est comme qui dirait la fille spirituelle du professeur Tournesol et de Marylin Monroe, si vous voyez ce que je veux dire»), les interminables - et inutiles ? - réunions de «commissions sociales», l’absurdité de certains règlements administratifs, de modalités d’attributions d’aides…

A lire ces 220 pages, c’est toute une partie de la société - de notre société - qui défile, avec ses travers, ses défauts et ses qualités, nos petites lassitudes, nos faibles enthousiasmes, défenses prises en défaut, plaisirs minuscules…


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 24/01/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd