L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Le choc de 2006, démographie, croissance, emploi
Michel Godet   Le choc de 2006, démographie, croissance, emploi - Pour une société de projets
Odile Jacob 2003 /  21.50 € - 140.83 ffr. / 300 pages
ISBN : 2-7381-1213-7
Imprimer

Le "choc de 2006" évoqué par l’auteur est évidemment notre "à-coup" démographique, désormais célèbre du fait du débat sur les retraites : chaque année des générations nombreuses vivant de plus en plus longtemps seront remplacées par un plus petit nombre de jeunes. Non seulement les retraites, mais d'autres "acquis" de notre société vont s’en trouver remis en question. Et plus généralement, le déclin démographique entraînera le déclin économique, comme l’illustre le cas du Japon, et, a contrario, celui des Etats-Unis.

L'expérience internationale de Michel Godet lui permet d'échapper aux idées reçues sur telle ou telle "donnée" ou fatalité pour conclure que partout "les causes de succès ou d'échec sont toujours à rechercher du côté des hommes et de leur organisation".
De ce point de vue, le bilan français est contrasté : d'un côté d'excellentes entreprises, des cadres très qualifiés et de grands succès internationaux, le tout illustré par la meilleure productivité européenne par tête. Mais tout cela est plus qu'annulé par un moindre travail, hebdomadaire et annuel, et le fait que nous quittons la vie active plus tôt qu'ailleurs, tandis que des secteurs entiers sont de moins en moins efficaces. Le résultat est un recul très net de la France par rapport aux autres pays européens.

L'un de ces secteurs est celui de l'éducation, étant précisé qu'une part de son échec vient des parents. En effet, l’évolution des esprits via l’exemple très médiatisé des « modèles » sociaux, a insisté sur l’individu ou le couple (le comportement sexuel par exemple) et non sur les familles. On a ainsi « éliminé les pères » lors des séparations et compté sur l’école pour remplacer l’éducation parentale. L'auteur déclare partager avec Évelyne Sullerot la conviction des conséquences catastrophiques de la déstabilisation des enfants tant sur le plan scolaire que sur celui de la violence, de l'insécurité ou de l'intégration (conséquences encore confirmées par enquêtes récentes). En aval, notre système scolaire a des résultats tout à fait insuffisants malgré l'augmentation importante des moyens qui ont été accordés.

Ces considérations une fois étayées, l'auteur reprend les grands problèmes nationaux, démontre que la mondialisation n'est pas coupable et pointe les coûts exorbitants de l'exception française. Les remèdes envisagés ne sont pas économiques : il s'agit par exemple de " créer des liens et pas seulement des biens ". Bref un livre à la fois clair, net accessible, et rassemblant données et raisonnements indispensables aux débats actuels.

Michel Godet est professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, où il est titulaire de la chaire de prospective industrielle.


Yves Montenay
( Mis en ligne le 05/06/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd