L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 11 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Biographies  
 

Portrait de l'artiste en érection
Marc Lemonier   Claude Nougaro – Les mots de la vie
City Editions 2014 /  17.90 € - 117.25 ffr. / 253 pages
ISBN : 978-2-8246-0407-7
FORMAT : 15,0 cm × 23,4 cm
Imprimer

Claude Nougaro s'est éteint il y a tout juste dix ans. De quoi susciter plusieurs textes sur la vie de ce chanteur marquant de la seconde moitié du XXe siècle, à la poésie entre boxe et jazz, selon le lieu désormais commun. Ce livre-ci est une biographie de facture classique. Elle décrit de façon essentiellement chronologique le parcours de Nougaro, depuis l'Indochine (la rencontre de ses parents – Nougaro ne l'a-t-il pas décrite lui-même dans ''Mademoiselle maman'' ?) et ''La Brique rouge des Minimes'', jusqu'à son ultime ''Note bleue''. C'est d'ailleurs une marque de ce livre que d'illustrer les méandres de la vie de l'artiste par les chansons qu'il a écrites et dont il disait lui-même qu'elles étaient directement inspirées de ses expériences personnelles.

On suit donc Nougaro chez ses grands-parents (son grand-père chez qui il passa une partie de son enfance se verra offrir une ''Berceuse à Pépé'' à son décès), dans les bagages de ses parents musiciens (classiques) eux-mêmes, découvrant le cinéma, ou arrivant à Alger et plus tard au Lapin agile, endroit cher à tous les amateurs de chanson française. L'ouvrage fait également la lumière sur ses rencontres et ses liens avec Jacques Audiberti, Marcel Amont, Philippe Clay, Michel Legrand ou Nicole Croisille.

Un des partis pris assumé du récit est d'être organisé en fonction des compagnes officielles de l'artiste : Sylvie, la mère de ''Cécile'', à qui il fut pourtant facile, etc...; Odette, la mère de deux de ses quatre enfants, Fanny et Théa ; Marcia, qui n'était pas martienne mais brésilienne, la mère de Pablo, et enfin Hélène, la «femme de sa mort». Notez qu'il n'y a pas que Cécile qui apparaisse en chanson, c'est également le cas des autres enfants de Nougaro et de toutes ses compagnes.

Le rythme des conquêtes féminines du chanteur de ''Toulouse'' est effréné, après avoir été en berne durant sa jeunesse du fait de sa grande timidité. C'est donc un Nougaro quasi-priapique qui nous est décrit, qui ne veut (c'est la chanson qui le dit) parler qu'aux seins des femmes, sauf lorsqu'il se concentre sur ''Le k du q''. On aura compris que Nougaro était un obsédé sexuel pour employer une expression surannée. Au passage, est évoquée la possible homosexualité refoulée de Claude, depuis son envie enfantine d'être danseur, balayée par son père – très présent, de bout en bout, dans la vie de son fils – qui ne veut pas entendre parler de ce possible rapprochement de Sodome.

Quelques bégaiements du texte et quelques erreurs typographiques gâchent un peu la lecture, pour l'essentiel agréable et intéressante, de ce récit factuel et informatif qui réjouira les aficionados du chanteur de la ville où l'Espagne pousse un peu sa corne et dont la chanson française peut continuer de s'enorgueillir.


Alexandre Pavin
( Mis en ligne le 12/03/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd