L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Biographies  
 
Bicentenaire Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo, récits et dessins de voyage
Un poète en politique - Les combats de Victor Hugo
La toile hugolienne

Victor Hugo à vol d’oiseau et sans escale
Max Gallo   Victor Hugo
XO 2001 /  39.69 € - 259.97 ffr. / 1000 pages
ISBN : 2845630867

Coffret 2 tomes:
"Je suis une force qui va ! (1802-1843)" et "Je serai celui-là ! (1844-1885)", disponibles séparément

Imprimer

Monument littéraire du XIXe siècle, Victor Hugo soumet les aspirants biographes à une double tentation : soit faire assaut d’érudition pour rendre compte de l’ampleur d’un génie, soit transmuer ce destin en roman – car rien ne manque dans la vie de l'écrivain pour nourrir un solide roman à succès : le talent, les bonheurs et les revers, les remous de l’Histoire. Il est évident que Max Gallo n’a pas opté pour la première solution : la pauvreté de l’appareil critique de l’ouvrage suffit à le prouver. C’est donc un roman. Il faut alors déplorer l’absence de construction narrative, d’élan, de souffle… et la surabondance de citations hugoliennes, qui semble pallier l’indigence des phrases, toujours au présent de l’indicatif ce qui, au lieu de rendre la narration vivante, donne l’impression de visionner un film en accéléré.

Certes, la tourmente formidable de ce XIXe siècle, qui a brassé les régimes politiques comme les innovations scientifiques et les mouvements littéraires, est omniprésente. Mais de telle manière que l’on demeure insatisfait. Ainsi lors des événements de 1848 entend-on des coups de feu tandis que la troupe charge les manifestants, mais les combats sont théâtralisés à l’excès, réduits à une succession d’images ou de gestes lyriques – le jeune ouvrier répondant "Respect au grand homme" à ceux qui hurlent "A bas le pair de France !". Certes, une biographie n’est pas un livre d’histoire et, en focalisant son propos sur des poignées de main, des regards, des attitudes, Max Gallo s’efforce de cerner au mieux l’homme privé au-delà du poète et de l’homme politique. Mais répéter que Victor Hugo s’enfonce dans le travail, qu’il se tient debout dans son look out ou encore qu’il a besoin de caresser un corps de femme lasse au lieu d’ancrer l’individu dans son humaine quotidienneté. Et puis, avoir découpé le texte en autant de chapitres que la vie d’Hugo compte d’années lui donne l’aspect d’une chronologie synthétique, tels ces tableaux synoptiques figurant dans les manuels scolaires. Cet ouvrage viserait-il à allier l’aridité d’un calendrier raisonné et la clarté d’un reportage à la force évocatrice d’un roman ? En ce cas, l’expérience n’est guère concluante, et l’on regrette que Max Gallo n’ait pas rédigé un avant-propos où il se serait expliqué sur la manière dont il a conçu son livre, sur les buts poursuivis… Enfin, une bibliographie complète des œuvres d’Hugo eût été la bienvenue – au lieu de quoi l’auteur se contente de renvoyer aux biographes qui l’ont précédé !

Malgré ses deux volumes, la lecture de ce Victor Hugo laisse le sentiment de survoler son destin de poète génial et d’homme pleinement impliqué dans son siècle ; l’on se sent comme le membre frustré de ce groupe de touristes qui parcourt le Louvre au pas de course car, ma foi, il faut avoir bouclé la visite en deux heures et se dire "J’ai vu quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre". Bien que trop superficiel pour une biographie se voulant instructive et profondément décevant pour un roman, ce livre reste cependant un bon outil de vulgarisation. Se lisant vite et sans difficulté, il réveillera utilement la curiosité de tous ceux dont la mémoire n’aura retenu de Victor Hugo que les trop scolaires "morceaux choisis" et autres lectures dirigées.


Isabelle Roche
( Mis en ligne le 28/01/2002 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Hugo, Victor pour ces dames
       de Michel de Decker
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd