L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 11 juillet 2020
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Biographies  
 

D’Emily Lyon à Emma Hamilton, récit d'un fabuleux destin
Gilbert Sinoué   L'Ambassadrice
Calmann-Lévy 2002 /  18 € - 117.9 ffr. / 357 pages
ISBN : 2-7021-3274-X
Imprimer

Naissance plus que modeste, beauté remarquable, modèle de nombreux peintres, épouse d’un riche diplomate puis maîtresse d’un héros national… c’est un conte de fées que le destin d’Emily Lyon. Ayant de surcroît suscité autant d’admirations inconditionnelles que de mépris et de critiques violentes, il n’est guère surprenant que cette femme ait éveillé chez le romancier Gilbert Sinoué le désir d’écrire sa biographie.

Nul doute que celui-ci compte parmi les admirateurs de lady Hamilton : il célèbre autant sa beauté – souvent avec lyrisme - que sa générosité ou son patriotisme, et ne manque jamais de fustiger les biographes ou les témoins partiaux qui dénigrent ses engagements diplomatiques, critiquent de manière trop acerbe son absence de sentiment maternel ou sa prédilection pour la boisson. Sans nier les faits, Gilbert Sinoué est simplement discret ou indulgent – il fournit au manque d’intérêt d’Emma pour ses enfants des explications qui valent absolution. Mais il importe de noter que ses propos sont toujours étayés par des documents authentiques, par des références à ses prédécesseurs ou aux toutes dernières données de la recherche et qu’il ne s’abandonne jamais aux extrapolations gratuites : lorsque les informations manquent ou lorsqu'il imagine purement et simplement une scène, il le dit.

En dépit de l’abondance des citations, des témoignages convoqués par l’auteur, L’Ambassadrice n’a rien d’un ouvrage d’érudition. C’est avant tout un récit remarquablement bien composé. Sans passer par un prologue ou un préambule, l’auteur aborde son sujet de plain pied tandis que la beauté d’Emily s’épanouit – elle vient d’avoir quatorze ans – puis il enchaîne les chapitres sans leur donner de titre mais en prenant soin de ménager un certain suspense en les clôturant. L’ensemble, orchestré par un usage presque exclusif du présent, se nuance de passé dès que l’auteur prend des distances avec son récit pour évoquer ses sources ou certains événements historiques à la lumière d’analyses récentes. L'auteur n'hésite pas non plus à anticiper sur le récit, laissant le lecteur dans l’expectative. On soulignera enfin les innombrables portraits, précis, vivants, comme croqués sur le vif, qui émaillent le texte.

Gilbert Sinoué réussit ce tour de force de retracer simultanément un destin tout entier marqué du sceau de la passion et quelques pages cruciales de l’histoire anglo-européenne en évitant à la fois les pièges de l’érudition historienne souvent lourde et du roman populaire pur ete simple. Nonobstant un lyrisme un peu facile et des artifices narratifs parfois trop perceptibles, L’Ambassadrice pourrait bien être considéré comme un modèle de la biographie romancée tant elle implique affectivement le lecteur tout en apportant des informations objectives puisées dans des sources avérées.


Isabelle Roche
( Mis en ligne le 09/04/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd