L'actualité du livre Dimanche 21 avril 2024
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

L'Univers musical de Chopin
Jean-Jacques Eigeldinger   L'Univers musical de Chopin
Fayard - Musique 2001 /  27.48 € - 179.99 ffr. / 384 pages
FORMAT : 154x240
Imprimer

C'est par touches successives, à partir d'études portant sur des points particuliers, que Jean Jacques Eigeldinger brosse ici un nouveau portrait de Chopin compositeur, pianiste et professeur. Abordant des aspects allant de l'influence du baroque sur la pensée musicale de Chopin à l'analyse de sa relation avec le tout jeune prodige Carl Filtsch, il s'appuie sur un très important corpus documentaire pour éclairer, souvent d'un jour inédit, telle ou telle facette de l'artiste.
Le livre est composé comme un triptyque : les " perspectives esthétiques " s'attachent à démontrer le lien unissant Bach à Chopin et l'importance pour ce dernier de l'héritage baroque, en apportant notamment des éclairages très intéressants sur l'ornementation ou le fameux rubato. Elles établissent aussi les affinités entre Chopin et Couperin et donnent de Chopin l’image d’un Janus à deux visages, regardant vers le passé, indifférent à son temps, tout en préfigurant Debussy. Elles permettent aussi de comprendre en profondeur la passion de Chopin pour Bellini et le bel canto, qui conduisait le pianiste à en reproduire le plus exactement possible les effets sur son instrument. Cœur du livre, le second volet du triptyque est tout entier consacré aux Préludes op. 28, à leur structure, à leur signification, mais aussi à " l’énigme à décrypter " de l'opus 45. La dernière partie enfin, " Concerts ", évoque quelques-unes des apparitions publiques de Chopin et s’attaque, à l’aide d’une documentation très riche, à l'idée d'un Chopin " salonnard ", paralysé par les enjeux de la scène.
Retracé ainsi, ce parcours pourrait sembler un peu disparate (il regroupe en réalité une série d'articles parus dans des revues spécialisées). Il n'en est heureusement rien et le lecteur se fait une image assez précise de Chopin, à travers le prisme des exemples musicaux très nombreux et finement analysés, mais aussi grâce à de passionnants extraits d'articles ou billets du temps, signés Liszt, Berlioz, Kalkbrenner ou George Sand. On retiendra en particulier le rapprochement inédit et tout à fait saisissant que l’auteur opère, à la fin de son livre, entre le jeune et fascinant élève de Chopin, Carl Filtsch, qui mourra la veille de ses quinze ans, et une nouvelle fantastique de George Sand intitulé "Carl". On découvrira aussi l'extraordinaire texte qu'elle consacre, dans Impressions et Souvenirs, à l'entretien entre son fils Maurice, Delacroix et Chopin à propos de la Stratonice d'Ingres, des problèmes de la couleur et du contour en peinture et en musique – texte où est fait pour la première fois allusion à la fameuse " note bleue ", qu’Eigeldinger tente d'expliquer.
On l’aura compris, ce livre vaut d’abord par la richesse de sa documentation, qui constitue autant de sources permettant d'étayer ou de contester les différents portraits laissés à la postérité par des amis, parents, admirateurs ou détracteurs de Chopin. A contrario, le lecteur non spécialiste trouvera sans doute un peu lassante une enquête qui revêt souvent une forme universitaire, et quelque peu codées certaines démonstrations très techniques de l'auteur. En outre, on regrette que Jean-Jacques Eigeldinger, l’un des plus fins connaisseurs actuels de Chopin, n'ait pas jugé bon de compléter cette série d'articles par un texte plus personnel et moins distancié sur un musicien qu'il connaît si bien et dont il sait, à l’occasion, parler avec tant de chaleur.


Florence Trocmé
( Mis en ligne le 01/02/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd