L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 28 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Wolfgang Amadeus Sollers
Philippe Sollers   Mystérieux Mozart
Plon 2001 /  18.47 € - 120.98 ffr. / 250 pages
ISBN : 2259191061
Imprimer

Il est des statues du commandeur qui, sublimement humaines, se prêtent de bonne grâce à toutes les dissections. Wolfgang "aimé des dieux" Mozart est de celles-là. Musicologiques, poétiques, psychanalytiques, politiques, féministes... on n'en finirait pas d'énumérer les lectures produites depuis deux siècles sur, autour et, parfois, à côté de l'œuvre et de l'homme. Avec, souvent, cet effet miroir qui nous renseigne finalement autant sur l’analyseur que sur l’analysé.

Le mystérieux Mozart de Philippe Sollers appartient (nul ne s’en étonnera de la part d'un auteur qui a déjà mis ses pas dans ceux de Casanova, Vivant Denon, Sade, Cézanne, Fragonard...) à la catégorie "biographie égotiste". La quatrième de couverture est, à cet égard, paradigmatique du projet du prolixe écrivain : prendre place en toute simplicité au piano du compositeur et broder quelques variations sur le thème de "l’énigme Mozart" jusqu’à autosatisfaction complète. D’énigme, malheureusement, on ne trouvera guère trace dans cet ouvrage, surtout prétexte à de plaisantes dissertations sur les opéras – notamment la trilogie Da Ponte –, le goût de Mozart pour la bonne chère (plaisir fatal, à en croire Sollers, puisqu'il serait à l'origine de la mort du compositeur) ou ses penchants scatologiques affirmés - connus, soit dit en passant, depuis une bonne cinquantaine d'années.

Rien de nouveau, donc, dans cette approche qui reste constamment périphérique et, entre deux cuistreries, semble surtout s'émerveiller des divines gamineries de Mozart - et de l'extraordinaire aisance avec laquelle Sollers parcourt le territoire mozartien. C'est, évidemment, un peu court, d'autant que la "familiarité" de l'écrivain avec l'oeuvre du compositeur s'effrite dès que l'on gratte un peu... En un mot, et dans un registre que notre auteur affectionne : leggierissimo.

Un Mozart par Sollers, pour les inconditionnels de Sollers, dont on parlera, à n'en pas douter, dans les dîners en ville. A ceux qui cherchent un vrai regard littéraire sur le musicien, on recommandera plutôt l'ouvrage de Didier Raymond, Mozart, une folie de l'allégresse (Mercure de France, 1990), merveille d'intelligence et de limpidité.



Pierre Brévignon
( Mis en ligne le 06/12/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd