L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 15 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Génération 1810
Pierre-Antoine Huré    collectif   La Génération 1810. Coffret 5 volumes - Frédéric Chopin. Franz Liszt. Félix Mendelssohn. Robert Schumann. Les musiciens romantiques
Fayard 2003 /  40 € - 262 ffr. / 837 pages
ISBN : 7450013908
FORMAT : 12x18 cm
Imprimer

A l’occasion des Folles Journées de Nantes 2004, les Editions Fayard/Mirare ont regroupé en un coffret cinq ouvrages dédiés à la «Génération 1810». Qu’appelle-t-on, au juste, «Génération 1810» ? Elle regroupe quatre compositeurs, nés entre 1809 et 1811 : Félix Mendelssohn, Robert Schumann, Frédéric Chopin et Franz Liszt. Aux quatre volumes consacrés respectivement à chacun d’entre eux s’en ajoute un cinquième, plus général, qui nous emmène au cœur du plus grand centre culturel de ce début de XIXe siècle : Paris.

«Paris est aujourd’hui le centre intellectuel du monde.» Cette phrase de Liszt, qui ouvre Les musiciens romantiques - Fascinations parisiennes d’Emmanuel Reibel, suffit pour définir l’effervescence de la Capitale dans les années 1830. Paris, terre d’accueil et terre à conquérir, passage obligé pour toute une génération d’artiste. Paris, «ville-spectacle, ville-lumière», qui apporte la gloire ou qui reste inflexible et indifférente. Le livre cadre parfaitement l’ambiance de cette vie parisienne, le quotidien des musiciens qui y séjournent, en s’appuyant sur de nombreuses anecdotes qui donnent le ton. On y croise tous les grands, mais aussi les oubliés, on assiste aux mutations ou à l’éclosion des genres, aux succès des uns et aux échecs des autres. Cette excellente synthèse de l’âge d’or du Paris romantique évite soigneusement les artifices ; tout y est dépeint avec un mélange de précision et de simplicité, ce qui fait de cet ouvrage sans doute le volume le plus attachant du coffret.

Le Franz Liszt de Pierre-Antoine Huré et Christophe Hardy est une plaisante petite biographie de ce vétéran de la génération 1810 (il meurt en 1886, presque quarante ans après Chopin et Mendelssohn, et trente ans après Schumann). Elle nous donne l’essentiel, sans détails alourdissants, et répond entièrement à ce que l’on peut attendre d’un ouvrage de cette dimension. On y note des remarques stylistiques aussi pertinentes que passionnantes, sans complaisance.

Surprenant et audacieux, le volume sur Frédéric Chopin de Jean-Jacques Eigeldinger s’apparente plus au catalogue critique qu’à la biographie : l’analyse stylistique des œuvres se mêle à des citations éparses du compositeur, le plus souvent sans introduction préalable, ce qui rend parfois l’ensemble un peu confus. L’étude n’en est que plus originale, et il suffira au lecteur de se reporter vers d’autres ouvrages du même auteur, consacrés au plus Français des Polonais.

Les deux livres de Brigitte François-Sappey, dédiés à Félix Mendelssohn et Robert Schumann, présentent, quant à eux, les mêmes qualités, mais aussi les mêmes défauts : il est souvent difficile de faire la part entre les éléments purement biographiques et les énumérations parfois assommantes de détails musicologiques tels que numéros d’opus, tonalités ou modulations, qui n’ont pas vraiment leur place dans des publications aussi condensées… Brigitte François-Sappey nous livre pourtant le premier ouvrage en langue française consacré à Mendelssohn, dont les quelques 190 pages sont à la fois complètes, précises et didactiques, et permettent une très bonne approche de ce personnage aussi génial qu’injustement méconnu. On se perd un peu dans la généalogie familiale et les «égarements» musicologiques, qui risquent de ravir les spécialistes, mais de lasser les simples curieux. Il en est de même pour l’étude sur Robert Schumann, mais l’auteur sait aussi passionner son lecteur par son érudition et son écriture enjouée.

Ce coffret constitue donc un intéressant condensé sur cette «Génération 1810», loin de toute vulgarisation, et d’une grande qualité. On pourrait sans doute regretter une trop vaste hétérogénéité des approches, qui rend parfois le contenu un peu inégal, mais l’ensemble n’en constitue pas moins une base d’étude idéale (tous les volumes sont scrupuleusement indexés), aussi bien pour le coup d’œil rapide que pour un certain approfondissement.


Célia Costeja
( Mis en ligne le 23/02/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Univers musical de Chopin
       de Jean-Jacques Eigeldinger
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd