L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 9 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Psychologie  
 

Les ''psys'' causent...
Christophe André    Collectif   Secrets des psys - Ce qu'il faut savoir pour aller bien
 21,90 € - 143.45 ffr. / 354 pages
ISBN : 978-2-7381-2507-1
FORMAT : 15,6cm x 24cm
Imprimer

On doit exiger de moi que je cherche la vérité, mais non que je la trouve». Extraite des Pensées philosophiques, l’assertion de Diderot a été placée en exergue du dernier ouvrage de Christophe André, qui s’intitule Secrets de psys. Ce qu’il faut savoir pour aller bien. Médecin psychiatre et psychothérapeute à l’hôpital Sainte-Anne à Paris, l’auteur a réuni et dirigé dans cette publication les contributions de quelques vingt médecins, psychiatres et psychologues qui comptent parmi les meilleurs spécialistes de leur discipline.

N’ayant jamais rencontré de surhomme ni aucune surfemme, mais seulement des humains plus ou moins cabossés et présentant immanquablement des failles et des vulnérabilités, Christophe André explique d’emblée s’être forgé quelques solides convictions au gré de ses consultations et aussi de ses fréquentations. Tout d’abord, «tout le monde a des faiblesses». Sa deuxième conviction, c’est que «les gens qui «vont bien» sont ceux qui composent intelligemment avec ces faiblesses». Autre conviction, «c’est plutôt réconfortant de savoir qu’on n’est pas seul à avoir des problèmes». Quatrièmement, il apparait «plutôt intéressant de savoir comment les autres s’y prennent, ou s’y sont pris, pour régler leurs problèmes».

Comme l’indique plus loin l’auteur dans son propos introductif, «les psys n’échappent évidemment pas à la règle». Ceux-ci rencontrent des difficultés et vivent des angoisses et des coups de déprime. Si certains ont connu les affres de la dépression, d’autres ont sombré dans la toxicomanie. D’aucuns ont même songé au suicide. Bref, les psys sont des êtres humains tout à fait comme les autres, ce qui fait sinon la solidarité, du moins la proximité entre soignants et patients. C’est pourquoi C. André a tout simplement demandé à une vingtaine de «psys» ce qu’il faut savoir pour aller bien. Chaque praticien évoque au fil des pages ses fragilités et ses difficultés ainsi que les épreuves auxquelles il s’est heurté et surtout la façon dont il les a surmontées.

Ce livre retrace donc les expériences qui ont été faites par de nombreux psychothérapeutes face à leurs difficultés personnelles. Certaines de ses épreuves sont très répandues et seront par conséquent fort familières au lecteur. Il s’agit notamment de l’anxiété, du stress et de la dépression. D’autres sont, quant à elles, bien plus radicales et déstabilisantes. Dans cet ouvrage, les contributeurs «vous parlent de ces difficultés, et surtout de ce qui les a aidés à s’en sortir. Et à ne pas y retomber». Les «psys» donnent ici des «conseils concrets pas seulement utiles, mais utilisés, c’est-à-dire validés par l’expérience personnelle du thérapeute». Les témoignages de ces soignants, prévient l’auteur, ne constituent pas nécessairement des «modèles à admirer», mais plutôt des «modèles dont s’inspirer». Ce livre s’apparente à un véritable «partage d’humanité».

C. André affirme s’être aidé, tout au long de sa carrière de thérapeute, par trois techniques : «l’affirmation de soi pour ma timidité, les thérapies cognitives pour mes tendances anxieuses, la méditation de pleine conscience pour mes tendances dépressives». S’agissant de la dépression, Stéphany Orain-Pélissolo conseille par exemple de se ménager quotidiennement une trentaine de minutes pour noter dans un carnet ce qu’il faut retenir de positif de chaque journée. S’agissant des anxieux, les «psys» les exhortent à tenter de comprendre leurs peurs afin de mieux les surmonter. A cet effet, la culpabilisation doit être bannie autant que faire se peut. Il faut essayer de faire face et voir ce qui peut contribuer à déclencher la peur.

D’une façon générale, une attention particulière doit être apportée à la notion de pardon. Cette notion laïque qu’est le pardon constitue en effet la condition sine qua non de toute réconciliation. Est également rappelée l’importance de la méditation par le biais notamment des techniques respiratoires, de la détente du corps, de la pleine conscience et de la visualisation. Les contributeurs de cet éclairant ouvrage invitent le lecteur à surmonter les moments difficiles qu’il rencontre, à s’évertuer à véhiculer des valeurs positives et à trouver son propre chemin.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 21/10/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd