L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Philosophie  ->  

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Philosophie  
 

Pour quand je serai vieux, mourir décemment…
Jonathan Swift   Résolutions pour quand je vieillirai - et autres pensées sur divers sujets
Gallimard - Folio Sagesses 2018 /  3,50 € - 22.93 ffr. / 75 pages
ISBN : 978-2-07-277986-2
FORMAT : 10,9 cm × 17,8 cm

Emile Pons (Traducteur)
Imprimer

Jonathan Swift (1667-1745), écrivain irlandais, était aussi clerc, philosophe et historien. Son livre le plus célèbre demeure Les Voyages de Gulliver (1726), épopée mêlant fantastique et satire sévère de la société. Le style de ce pamphlétaire lucide et spirituel s’inscrit dans la ligné des grands moralistes européens du XVIIIe siècle.

Les textes réunis dans cette édition : Résolutions pour quand je vieillirai (1699), Sermon sur la difficulté de se connaître soi-même (s.d.) et Pensées sur divers sujets moraux et divertissants (1706) insistent sur le caractère universel de la cause philosophique ainsi que la manière pédagogique d’aborder des thèmes centraux : la connaissance de soi-même tronquée par la vanité, la vieillesse qui doit s'affranchir des tentatives de récupération, et la conduite morale de l'existence.

Swift n’est pas sans rappeler Chamfort ou La Bruyère bien que ses préceptes restent assez courts et moins polémiques. Tout est sagesse, discipline et organisation dans ces pages difficiles à résumer. L’homme doit lutter contre son ambition, ses passions, sa vanité qui le perdent de manière définitive. Le philosophe n’est pas exempt de sagesse et doit incarner cette quête dans sa vie quotidienne. «Le pouvoir de la fortune n’est reconnu que par les malheureux ; car ceux qui ont réussi attribuent leur succès à leur prudence et leurs mérites».

Il n’aimait pas son siècle, mais que dirait-il de celui-ci ? Il y a 300 ans, il devinait les prémices de ce qui allait nous toucher ; car un grand philosophe est aussi visionnaire : «Chacun désire vivre longtemps, mais personne ne voudrait être vieux», écrit celui qui ne voulait en aucun cas rajeunir, assimilant la destinée humaine dans sa conception religieuse, porteur du coup d'une perception tragique. Lucide et faussement naïf, il écrit encore : «Je ne suis pas étonné de voir les hommes coupables, mais je suis souvent étonné de ne pas les voir honteux».

Ces exposés et pensées réunis dans ce petit ouvrage se lisent avec plaisir, pour le goût de la rhétorique, la sagesse et cette volonté de démontrer quelques préceptes universels à retenir en cette époque totalement dénuée de morale. Espérons que Swift ne paraisse pas trop anachronique et puisse intéresser encore…


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 02/07/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd