L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 30 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Médecine & psychologie  
 

Fixez ce livre, et écoutez ce qui est dit…
Francine Hélène Salmak   De la psychanalyse à l’hypnose ericksonienne
Presse de Valmy 2004 /  15.00 € - 98.25 ffr. / 146 pages
ISBN : 2-84772-034-0

Antoine Bioy est psychologue clinicien,
hypnothérapeute intervenant à l’Institut
français d’hypnose, et l’auteur d’une
thèse de doctorat autour de l’hypnose et
de la psychanalyse.

Imprimer

L’auteur est psychologue, directrice de l’Institut Milton H. Erickson Nice
Côte d’Azur, et membre de la Société française d’hypnose. Sa pratique, à
l’articulation entre une réflexion psychanalytique et la méthode
hypnotique, donne ici lieu à un ouvrage synthétique dont l’objectif est de
créer un trait d’union entre ces deux courants de la psychologie actuelle.

L’ouvrage de madame Samak a connu un précédent : Psychanalyse et
Hypnose
aux éditions Dunod, sous la direction de Léon Chertok. Mais
là où cet ouvrage s’adressait à un public averti, rôdé à la pensée
analytique, le présent travail est plus accessible au commun des
lecteurs. Le thème peut paraître incongru : la psychanalyse semble s’être
développée au prix d’un rejet massif de la technique hypnotique, dont elle
est pourtant issue. Alors pourquoi tenter un rapprochement entre des
pratiques parentes mais annoncées comme distinctes jusqu’à ne plus
avoir de liens en commun ? Précisément parce que derrière le manifeste
de l’histoire, se cachent des ressources communes, pour ne pas dire
des concepts communs comme René Roussillon l’a démontré
auparavant (Du baquet de Mesmer au «baquet» de Freud).

Le propos de l’ouvrage de Francine Hélène Samak est, sans polémique,
de montrer que la psychanalyse et l’hypnose peuvent se rejoindre au
chevet du patient. Si l’hypnose, en tant que technique, semble
a-théorique, la psychanalyse pourrait venir explorer ses zones d’ombres
et mieux appréhender les manifestations psychiques obtenues avec
l’hypnose. Ainsi, l’auteur reprend-elle des cas cliniques exposés par
Milton Erickson, figure emblématique de l’hypnose moderne, pour
analyser ce qui a bien pu expliquer les succès thérapeutiques obtenus à
l’aide de la pensée analytique.

L’exposé est clair, le propos synthétique, et un souci didactique est
présent à chaque page pour appuyer les exposés cliniques, conceptuels
et historiques qui présentent l’hypnose Ericksonienne sous un jour
nouveau. Cependant, ce qui est privilégié est avant tout une forme «d’état
des lieux» jusqu’à se faire l’écho d’une pensée commune (tel le fait que
Freud abandonna la pratique de l’hypnose) plutôt que de rentrer dans
des exposés plus complexes qui tendent à remettre en question les dites
affirmations, comme une relecture attentive des textes fondateurs de la
psychanalyse permet de le faire. Il en ressort cependant un ouvrage qui
se lit avec plaisir, où l’auteur propose avec un naturel aussi déconcertant
que bienvenu de briser la prétendue barrière entre hypnose et
psychanalyse, que Lacan en France a fortement contribué à construire,
de façon totalement arbitraire.

Pour rendre le propos de l’auteur totalement pertinent, il aurait cependant
fallut une plus grande rigueur éditoriale. On regrette en effet l’absence
totale de bibliographie, alors que l’ouvrage s’appuie sur de nombreuses
citations. Une absence d’autant plus gênante que F.H. Samak date ses
citations, mais en usant des années de rééditions (exemple : Freud,
1981 pour «Le moi et le ça»), ce qui provoque des incompréhensions de
lecture.

Mais au-delà de cette erreur criante, il faut souligner la pertinence du
propos novateur de l’auteur, et saluer une argumentation aussi
rigoureuse que didactique. De la psychanalyse à l’hypnose
Ericksonienne
marque un tournant important, et le signe d’un temps
où l’on commence à réinterroger avec raison la fausse séparation
censée faire de la psychanalyse et l’hypnose deux sœurs irréconciliables.


Antoine Bioy
( Mis en ligne le 18/01/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd