L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 14 août 2020
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Ecologie & nature  
 

Tremblez pauvres insectes, le Boucher est de retour !
Norbert Lefranc   La Pie-grièche écorcheur
Belin - Eveil nature 2004 /  16 € - 104.8 ffr. / 96 pages
ISBN : 2-7011-3881-7
FORMAT : 18x25 cm

L’auteur du compte rendu : Rémi Luglia, professeur agrégé d’Histoire et interrogateur en deuxième année dans une classe préparatoire commerciale, est doctorant à Sciences-Po Paris où il mène une recherche sur l’histoire de la protection de la nature en France de 1854 à nos jours à travers le mouvement associatif.
Imprimer

En se promenant dans le bocage, vous êtes peut être déjà tombé en arrêt face à un fil de fer barbelé, une aubépine ou un prunellier littéralement garni de petites bestioles des champs. Peut être vous êtes-vous demandé, en regardant par-dessus votre épaule d’un air craintif, quel esprit sadique avait bien pu prendre le temps d’empaler soigneusement ces criquets, ces scarabées, ces papillons et même ce mulot ! A moins que cela ne soit l'un de ces Ecorcheurs qui, du temps de Jeanne d’Arc et de la Guerre de Cent ans, écorchaient le pays et, au propre comme au figuré, ses habitants.

Eh bien oui, ami lecteur terrorisé, il s’agit bien d’un Ecorcheur, d’un Boucher disent même les Allemands, et vous venez de mettre à jour un de ses garde-manger, un de ses «lardoirs». Tous les parents vous le diront : quand les enfants grandissent, mieux vaut avoir le frigo bien garni. La Pie-grièche écorcheur partage indéniablement cet avis.

Redressez-vous, ami lecteur incrédule, scrutez les alentours et tout ce qui pourrait servir de perchoir. Ne voyez-vous rien au sommet de cet arbrisseau qui domine cette haie ? Cet oiseau de la taille d’une grive, n’a-t-il pas la tête grise, le dos d’un beau roux fauve et surtout, ses forfaits en sont sans nul doute la cause, les yeux cachés par un large bandeau noir qui se prolonge par un bec légèrement crochu ? Vous venez de découvrir la Pie-grièche écorcheur (le mâle).

Norbert Lefranc est un passionné de cette famille de passereaux. Cette passion en fait d’ailleurs le grand spécialiste français. Tous les ornithologues ont en mémoire la somme indépassée qu’il a publiée en 1993 (Les Pies-grièches d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Delachaux et Niestlé, 1993).

Avec cette belle monographie, l’auteur nous initie à la biologie et à l’éthologie de la Pie-grièche écorcheur. Illustré de photographies de belle qualité, sans être exceptionnelles toutefois, avec un texte souvent vivant et toujours scientifiquement établi (d'abondantes citations d’articles), ce livre s’adresse à la fois aux naturalistes passionnés à l’affût d’une précision et au grand public curieux des choses de la nature. Tout y est ; rien ne manque.

Prenons un exemple : saviez-vous que la Pie-grièche écorcheur est une migratrice originale ? Non, elle n’emprunte pas le Détroit de Gibraltar comme l’essentiel des migrateurs d’Europe. Non, elle n’emprunte ni la route de Sicile, ni ne traverse la Méditerranée directement. C’est une migratrice orientale. Toutes les Pies-grièches écorcheurs, même celles nichant en Espagne, se concentrent en Grèce avant de traverser en direction de l’Egypte, pour le plus grand bonheur des faucons d’Eleonore dont, miracle de la nature, les petits naissent à la fin de l’été et s’en font un véritable festin. D’Egypte, la Pie-grièche écorcheur se dirige sans hésiter vers le Kalahari. Le retour ne s’effectuera pas par la même route (autre originalité notable) : la Pie-grièche écorcheur suivra la côte orientale de l’Afrique, traversera la péninsule arabique et Israël avant de réintégrer l’Europe par la Turquie et d’arriver en France en avril-mai.

Le malheur de la Pie-grièche écorcheur est d’être l’adepte d’une nature jugée «ordinaire» et qui ne fait donc pas l’objet d’une protection particulière. En effet, le milieu préféré de cet oiseau est issu de la polyculture traditionnelle à dominante pastorale avec des prairies extensives et surtout de nombreuses haies, buissons et arbres isolés. Ne cherchez pas la Pie-grièche écorcheur dans les monocultures du type Beauce ou dans des espaces où la forêt referme les terrains ouverts abandonnés par les petits agriculteurs : elle n’y est plus. A cet égard, la Pie-grièche écorcheur est un très bon indicateur de la qualité écologique d’un milieu : peu de pesticides (les insectes sont la base de son alimentation) et une biodiversité encore forte. On apprend donc beaucoup à la lecture de cette agréable monographie d’un excellent niveau.


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 26/05/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd