L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 21 septembre 2020
  
 
     
Musique Classique &Opéra  ->  

Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un compositeur/interprète
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Musique Classique &Opéra  ->  Musique orchestrale  
Tchaïkovski. Sibelius
Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893)
 Boston Symphony Orchestra
Sir Colin Davis

Pentatone Classics Codaex distribution 2007   
5186 164

Ouverture 1812. Roméo et Juliette
Karelia Suite. La Fille de Pohjola. Valse Triste

Super Audio CD hybride stéréo/multicanal

Imprimer


Créée à Moscou en 1882, l'Ouverture 1812 est le fruit d'une commande de Nicolaï Rubinstein pour l'inauguration de l'Exposition Industrielle et Artistique. Tchaïkovski composa cette œuvre de circonstance avec peu d'enthousiasme et ajouta, à son sujet, dans une lettre à sa bienfaitrice, la baronne Nadejda von Meck : "Que peut-on écrire pour l'inauguration d'une exposition, à part de bruyants lieux communs ? ".

L'Ouverture Fantaisie "Roméo et Juliette" fut, quant à elle, créée en 1870. Après deux mois de composition, la partition fut achevée, mais le compositeur russe suivit alors les recommandations de son collègue Balakirev, le fondateur du groupe des cinq, qui ne trouvait pas le plan de l'oeuvre très pertinent. Tchaïkovski se remit donc à la tâche et produisit une Ouverture fort différente de la première.

La Suite Karelia Op. 11 de Jean Sibelius fut composée pour une représentation scénique historique décrivant la Carélie, la Finlande des origines. Composée en 1906, "La Fille de Pohjola" Op. 49 tire son inspiration de la saga finlandaise, le Kalevala. Le label Pentatone revient sur les enregistrements 8 pistes que le chef d'orchestre Colin Davis fit à la fin des années soixante dix. Dirigeant le Boston Symphony Orchestra and Chorus, Colin Davis nous offre ici une Ouverture 1812 enlevée, avec des basses d'une grande richesse, notamment sur les coups de canons. Son "Roméo et Juliette" manque, en revanche de passion et s'inscrit dans une optique délaissant l'émotion au profit du rythme.

Mais ce qui fait tout le prix de cet enregistrement, ce sont les trois oeuvres de Sibelius. Le Chef anglais est ici à son affaire et retrouver ces enregistrements magnifiés par un remastering DSD de grande classe est un bonheur dont on ne saurait se priver.


Jean-Jacques Millo
( Mis en ligne le 23/01/2007 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
Lien vers le site de Opus HD Magazine
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd