L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

La Nuit des saisons mortes
de Violet Hunt
José Corti - Domaine romantique 2008 /  20 €- 131  ffr. / 180 pages
ISBN : 978-2-7143-0977-8
FORMAT : 13,5cm x 21,5cm

Traduction de Jacques Finn.

Le parfum de la violette

Les surs Brnte, Simone de Beauvoir, George Sand, Ninon de Lenclos, Virginia Woolf, la Comtesse de Sgur, Mary Shelley, Marguerite Yourcenar, Jane Austen, autant de femmes de lettres dont lhistoire a attest la valeur en inscrivant leur nom son fronton. Au sein de cette liste non exhaustive, il est mnager urgemment une place de choix Violet Hunt, crivain victorienne, cheval entre la fin du 19e et le dbut du 20e sicle.

Cet esprit libre vit le jour Outre-manche, dans une famille encarcane par la religion et marque par le sceau de lart: son pre Alfred William tait un modeste paysagiste et sa mre Margaret, une romancire prolifique. Le couple Hunt, compltement improbable mais indfectiblement uni, offrit une ducation non-conventionnelle ses trois filles: un court passage sur les bancs de lcole, quelques notions de langues trangres glanes auprs des gouvernantes, une formation dautodidacte, un bain desthtique permanent (le prraphalite Dante Gabriel Rossetti, pour ne citer que lui, frquenta rgulirement la demeure londonienne)

Un mlange dcal donc, qui contribua forger ce caractre imptueux et fort que fut Violet Hunt. Jamais pourtant elle ne savoura les joies (ni les affres) de lamour conjugal: elle fut successivement courtise puis mise au ban par John Ruskin (un peintre dont les prfrences allaient plutt aux jouvencelles en boutons), lnigmatique Oscar Wilde et George Boughton (un confrre de son pre, qui la dpucela, la prit comme modle, mais ne lpousa point), pour finalement se rsigner (faussement) au clibat. la suite de ces dconvenues, elle dcida fermement de ne plus sentourer que de lovers anglais ( linstar de son hrone Miss Alice Dammer dans Le Tlgramme) et franais, dont un homme mari qui lui laissa en souvenir un mal alors tabou qui la grignotera jusqu la tombe: la syphilis! Ainsi, Violet Hunt mena une vie teinte de scandale(s), voyagea, senflamma lors de liaisons tumultueuses, tint salon, reut dillustres htes (tels Henry James, Herbert John Wells et Joseph Conrad), crivit et mourut, seule, en nayant que peu got la reconnaissance littraire, et sentimentale.

Ces jalons biographiques exposs par Jacques Finn qui, en plus dtre un traducteur pointu et un redcouvreur de plumes injustement oublies, se rvle un postfacier de talent savrent primordiaux si lon dsire saisir au plus prs la prose irriguant les cinq nouvelles rassembles dessein (et provenant de deux recueils distincts, Tales of the Uneasy de 1911 et More Tales of the Uneasy de 1925). Demble, le lecteur est embarqu par Le Coche et fait route avec de curieux passagers qui narrent, chacun son tour, les motifs (souvent cocasses) qui les ont pousss monter dans cette diligence mortuaire. Et le charme na de cesse doprer au fil des textes lunivers fantastique, peupl de fantmes, de prsences et dapparitions.

La mlancolie des femmes-tapisseries en socit (La Nuit des saisons mortes), la ngligence des mondaines convoites (Le Tlgramme), linnocence sacrifie (Le Baromtre), la suspicion (Le Tmoin) se peignent petites touches dans ces pages avec, pour toile de fond, une atmosphre feutre et des considrations aussi universelles quabyssales sur le destin, la fragilit de lexistence, la folie et le rel. Nulle raison nanmoins dtre intimid par certaines descriptions et des dialogues par trop thtraux.

Jos Corti, diteur de qualit, a cueilli ici un bouquet dense de nouvelles qui, dans leur sillage, dposent un parfum de violette, troublant et enttant

Samia Hammami
( Mis en ligne le 06/05/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)