L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Des feux fragiles dans la nuit qui vient
de Xavier Hanotte
Belfond 2010 /  19 €- 124.45  ffr. / 329 pages
ISBN : 978-2-7144-4709-8
FORMAT : 14,1cm x 22,6cm

La mer des tartares

Une île, pas très loin du continent, mais, en même temps, éloignée de tout, de la capitale, du confort, et sur laquelle se déroule une guerre étrange, sans bruit, sans vraie bataille, une «drôle de guerre» entre une armée en alerte et un ennemi invisible, qui lance des attentats à la bombe et, en terrain conquis, se contente de faire disparaître les villes… Un ennemi étrange, tout de noir vêtu, à la fois absent et oppressant.

Au milieu de cette guerre sans nom, quelques personnages en quête de sens. Il y a déjà l’adjudant, Berthier, honnête homme en charge de l’intendance, qui se demande un peu ce qu’il fait là, étranger à cette ville comme à cette guerre, plus intéressé par les curieuses occurrences entre la situation actuelle et une saga médiévale, que par sa propre vie. Il y a aussi Frédérique Jeunehomme, une femme officier, que Berthier ne laisse pas indifférente, et qui voudrait bien de temps en temps oublier son uniforme. Et puis Murati, caporal sans avenir, qui hésite entre sa vocation de soldat et ses petits trafics. Et un cartographe qui rêvasse. Et le capitaine, parachuté derrière les lignes ennemies pour une mission improbable. Et le colonel, et tous les autres : autant de soldats coincés dans un quotidien routinier qui se trouve peu à peu parasité par la vraie guerre. Et quand la guerre, la vraie, débute, il est temps pour Berthier de partir à la rencontre de Saint Olaf et d’une histoire qui se répète.

Xavier Hanotte livre avec ce beau roman une version moderne du Désert des Tartares, l’immense roman consacré à la vie militaire «en attendant la guerre» : le désert tant scruté par le héros est, dans ce récit, un désert intérieur, celui de l’adjudant Berthier. Car autour, le paysage est vague : des soldats sans relief, une femme que l’on n’ose séduire, quelques ennemis au visage familier et une ville qui se refuse à devenir un champ de bataille. Bref, une armée sur le pied de guerre, et qui fait un peu le pied de grue en attendant… quoi ? Jusqu’à ce que la guerre éclate et que Berthier parte en campagne, plus curieux que motivé, mais sur le qui-vive, prêt au bonheur et enfin prêt à vivre.

Dans un style sobre, très détaché, Xavier Hanotte tisse une trame subtile, où le lecteur, aux prises avec les hésitations et les réflexions de Berthier, se concentre lui aussi sur la mystérieuse saga de Saint Olaf, et sur la curieuse proximité entre les difficultés du Saint antique et les tourments de l’adjudant. L’île, territoire mystérieux où l’ennemi procède à des actions mystérieuses, tandis que l’armée, mystérieusement, ne réagit pas, est l’autre personnage de cette intrigue étonnante. Peu à peu gagné par la prophétie de Saint Olaf, le quotidien de Berthier se transforme et le lecteur de s’interroger sur le sens de cette immense équation historique.

Un roman séduisant en ce qu’il alterne les rythmes, les décors, et sait, habilement, entraîner son lecteur dans un quotidien qui s’effrite, se désagrège. Une belle impression de rentrée.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 03/09/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)