L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

La Petite
de Michèle Halberstadt
Albin Michel 2011 /  12,90 €- 84.5  ffr. / 150 pages
ISBN : 978-2-226-22971-7
FORMAT : 12,4cm x 18,3cm

Petite fille en pleurs

La premire phrase dit tout:Jai douze ans, et ce soir, je serai morte. Avec minutie, sans effets inutiles, la narratrice explique ce qui la conduite prendre une telle dcision et la mettre en uvre, mticuleusement. Se dploie un quotidien de petite fille, cadette la suite dune ane brillante, dans une famille juive aimante et soucieuse du bien tre des deux fillettes et de leur avenir qui - entre autres - doit passer par les tudes.

Un lieu: Paris. Une poque: celle du tube de Julien Clerc, ''La Cavalerie'', 1968: Un jour je prendrai la route/ Vers ailleurs cote que cote/ Jaurai enfin tous les courages/ Ce sera mon hritage. Un cadre: le collge avec ses profs plus ou moins apprcis, ses matires dtestes, les copines rivales, toutes les tracasseries - menues aux yeux dadultes mais immenses pour les enfants. Un refuge: la musique. Je travaillais, je lisais en musique. Jattendais aprs le dner que mes parents sinstallent devant la tlvision. Alors, je fermais la porte de la salle manger, et il suffisait que jallume mon transistor ou que je mette un disque pour me retrouver chez moi. La musique dlimitait mon espace, jy tais labri. Dans cet univers tranquille, mais un peu terne, une lumire: la prsence chaleureuse du grand-pre, et les liens forts et ignors de lentourage tisss entre eux. Or celui-ci disparat, et tout devient tristesse et malentendu.

Michle Halberstadt fait partager les impressions de cette petite fille, la veille de ladolescence, elle sait trouver le mot juste, redonner lambiance de la fin des annes 60, par petites touches fines, aquarelles; elle sait entrer dans les doutes, les interrogations, le sentiment de culpabilit de la narratrice qui ne se trouve pas assez ou qui se trouve trop Qui na plus doreilles affectueuses capables de lentendre depuis la mort de son grand-pre, mme si elle est au cur dune famille aimante, mais pas sur sa longueur donde

Vraiment un joli court roman ou longue nouvelle - de Michle Halberstadt, avec en exergue la phrase de la chanson de Claude Nougaro, Une petite fille en pleurs dans une ville en pluie, qui donne bien le ton gnral.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 21/09/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)