L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Enjoy
de Solange Bied-Charreton
Stock 2012 /  18,50 €- 121.18  ffr. / 258 pages
ISBN : 978-2-234-07108-7
FORMAT : 13,5cm x 21,5cm

Décrocher de la toile

"Enjoy" comme "rira bien qui rira le dernier". Le roman portrait d'une poque, la ntre, qui ne permet plus l'ducation dans la ferveur de nos nouveaux Nathanal. Annes 2000, 2010, et l'anti-1984 aussi : Big Brother mang par le panoptisme, Warhol pris sa propre "joie" : quand tout le monde voit et se montre, rien ne va plus... Rien ne voit plus...

Facebook, Twitter et leurs succdans sont reprsents ici par ShowYou, rseau social mondial plbiscit, fonctionnant sur la base de la production vido : tu en es si, chaque dimanche, tu filmes et diffuses. Pas du Rohmer, pas du Wells ou du Buel... Non, juste toi, ta vie, ton vide : ameublement Ika de ton chez toi, tes amis, ton poisson rouge... "Le nant, le rsultat. La nuit, le jour. Moi fatigu, moi soulag. Moi sous tous les angles. Moi avant, moi pendant, moi aprs" (p.18).

Leurs vies, la ntre. Celle en particulier d'un certain Charles, ici narrateur, fils de bourgeois un peu dchus, accro au rseau, pomm majuscule malgr son regard vif et une certaine culture. Une famille sur le dclin, un pre en HP. Son appartement zieute sur la vie d'un auteur succs, anti-moderne estampill tel par des mdias aux qualificatifs faciles, quelques part entre nos vieux de la vieille : Sollers, Houellebecq, et autres anar- de droite.

Un auteur qu'admire et tudie Anne-Laure, jeune femme qu'pie et dont s'amourache Charles. Anne-Laure, ou la possibilit d'une le dans un monde virtualis. La vraie vie, sans lucarne et sans post, une fille qui aime les livres, le rock garage et les catacombes de Paris, une sorbonnarde comme il en existe peu. Et Charles tombe vraiment amoureux. "Mes yeux, qui ne voyaient rien, avaient rencontr ceux d'une fille qui n'existait pas" (p.71). Car exister, de nos jours, c'est tre sur la toile, avec profil, posts et multimdia. Un amour encore adolescent, romantique autant qu'on puisse l'tre au temps de Facebook, pardon, ShowYou. Tout cela durera-t-il ?...

Solange Bied-Charreton livre un premier roman bien senti, variation littraire et franaise (avec moulures au plafond, underground dans le 14me et dbat sur la reprsentativit d'une uvre) de la gnration Y (prononcer 'ouaille'). Loin de Douglas Coupland et d'autres auteurs qui, rcemment, depuis l'picentre amricain, crivent sur les jeunes d'aujourd'hui, ipodiss, twittriss, aptres d'un prsentisme aussi puissant que creux, la jeune auteure, peut-tre un tantinet plus ge qu'eux (ils ont entre 13 et 25 ans nos prisonniers de la toile), dpeint nanmoins avec talent un sociotope particulier. Looser et ''jeune'', Charles a sans doute galement un peu d'elle-mme en lui ; car s'il vhicule aussi l'habitus de sa ''classe'', il crit trop bien et pense trop juste pour n'tre que ce personnage entre les mains de l'crivain.

C'est le seul reproche qu'on fera au roman. L'auteure oublie son personnage et son intrigue en se confondant parfois l'un et l'autre. Pour le reste, le ton et la plume convainquent, un style matris, imag, souvent cinglant. A lire, pour se dcoller l'me du net.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 06/02/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)