L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Georges-Guy Lamotte, Le dernier des socialistes
de Fernand Bloch-Ladurie
Aux forges de Vulcain 2012 /  14.90 €- 97.6  ffr. / 252 pages
ISBN : 978-2-919176-13-7
FORMAT : 20 x 13 cm

L'auteur du compte rendu : Juriste, écrivain, docteur en sociologie, Frédéric Delorca a publié entre autres, aux Editions du Cygne, le roman La Révolution des montagnes (2009).

Aux grands hommes la parodie reconnaissante

Georges-Guy Lamotte fut un grand penseur et homme politique (ou presque). Né dans une famille de commerçants collabos, faux résistant et vrai lâche, il doit sa carrière politique à Guy Mollet qu'en 1954 il surprend en mauvaise compagnie dans un hôtel borgne à Pigalle et sur lequel il exerce un chantage odieux. Ainsi commence la vraie-fausse biographie de cet homme politique imaginaire, présenté comme le socialiste parfait dont on suit les pérégrinations à travers la seconde moitié du XXe siècle dont il croise les grandes phases (1968, l'aventure du programme commun, la décennie Mitterrand, jusqu’à la présidence de Jacques Chirac) par des biais toujours surprenants.

Toute ressemblance avec une personne ayant réellement existé est bien sûr purement fortuite... Et pourtant en refermant le livre on ne peut pas s'empêcher de penser que le courant politique décrit à travers ce personnage fictif... ne lui est pas tout à fait étranger…

Pour qui a connu un peu Sciences Po (du moins l'école d'il y a quelques lustres), le livre évoque le genre de blague de potache qui y sévissait, et ce, dans ses qualités (l'élégance du style, le sens remarquable de l’imitation des vraies biographies historiques, jusque dans le détail des notes de bas de page) comme parfois dans ses petites lacunes (l'ignorance du milieu universitaire par exemple, qui fait dire à l'auteur qu'un énarque converti au bourdieusisme, ancien camarade de promotion de Georges-Guy Lamotte, aurait pu écrire un livre intitulé Déconstruction de la déconstruction - ce qui est un titre anti-bourdieusien au possible - ou l'ignorance totale des juridictions administratives qui transparaît dans le chapitre limousin).

Mais ne boudons pas notre plaisir. Le livre est drôle, captivant, plein d’énergie et d’inventivité. Qui plus est il déborde visiblement d’un amour sincère et immodéré pour les vraies valeurs de notre temps : Luc Ferry, Bernard-Henry Lévy, Laurent Wauquiez. A n’en pas douter ce bel ouvrage n’aura aucune peine à convaincre ses lecteurs de constituer une amicale «collectiste» qui ira fleurir chaque 6 mai la tombe de Georges-Guy Lamotte… si toutefois on la retrouve…

Frédéric Delorca
( Mis en ligne le 28/11/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)