L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Bazaar
de Julien Cabocel
L'Iconoclaste 2018 /  17 €- 111.35  ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-37880-021-5
FORMAT : 13,5 cm × 18,5 cm

Arizona dream

Julien Cabocel, avec élégance et humour, écrit un premier roman qui pourrait être américain, par son ambiance proche des tableaux de Hooper, un road trip truffé de clins d’œil.

Dominique chevalier est employé dans une agence de pub. Un soir, en assistant à un ballet, bouleversé par la performance de la danseuse, sa grâce, la perfection des gestes, sa vie lui paraît dénuée de sens. Il est fatigué du train-train quotidien, de la routine et de son vide existentiel.

C’est décidé, il va partir, tout abandonner et rouler dans sa vieille Ford Taunus de 1996... jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’essence. Il nous raconte son expérience solitaire. Peu importe où il terminera. Il quitte Paris vers le Sud ; au petit matin, c’est la panne sèche. Il est au milieu de nulle part, sûrement vers le Larzac, sur un désert brûlant. Au loin, sur un grand pilier de béton, brillent les lettres BAZAAR, un vieux motel abandonné, squatté par une faune hétéroclite mais accueillante. Il pose ses valises là et s’intègre au quotidien austère et frugal du lieu et de ses résidents.

Il retrouve Stella, son ancienne amante, Théo un étrange berger avec ses moutons à ressorts métalliques, Millie, une jeune tatoueuse, Hilda, une vieille hippie... et d’autres originaux. Le Bazaar est comme une poupée russe dans laquelle s’emboîtent des vies, sommeillent les désirs enfouis, les amours perdues, les occasions manquées. Dominique parviendra-t-il à redonner un sens à sa vie, à retrouver sa vraie personnalité ?

Les images sont puissantes, hypnotiques, l’écriture est maîtrisée et efficace. Les personnages sont tous à la recherche du bonheur, d’un chemin. «Le désir est un drôle d’animal, tu sais, qui se laisse attraper, mais qui reste sauvage – toujours - et finit immanquablement par échapper. Il ne s’enfuit pas vraiment, non, il reste à rôder autour de toi, à attendre son heure».

Cette petite communauté d’originaux vit en dehors du temps et du monde, dans l’harmonie... et Dominique s’y sent bien.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 07/09/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)