L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Je suis né laid
de Isabelle Minière
Serge Safran Editeur 2019 /  17 €- 111.35  ffr. / 256 pages
ISBN : 979-10-97594-15-2
FORMAT : 14,0 cm × 21,0 cm

''L’influence de la laideur sur le comportement des gens''

. «Je suis né laid ; ça n’est pas venu au fil du temps, en grandissant ; c’était là au départ. Non, je n’étais pas un nouveau-né moche, comme ça arrive souvent, un peu rouge, un peu gonflé, fatigué par le voyage. Non, même pour les plus indulgents, c’était flagrant. Laid. Laid de naissance ; ça ne s’est pas arrangé».

Ainsi débute le récit de la vie d’Arthur. Dès ses premiers instants sur terre, quelque chose cloche ; même la sage-femme pousse un cri en le voyant. Pourtant, Loulou et Lili, beaux tous les deux, attendaient la naissance impatiemment et voulaient appeler le bébé Ange ou Angeline. A la vue du nourrisson, ils ont vite compris qu’il valait mieux l’appeler Arthur...

Leur grand sens moral leur a permis malgré tout de l’élever comme un enfant normal. Mais intérieurement, quelle honte et quelle déception... Ils en viennent à penser que la meilleure solution aurait été qu’Arthur meure, ils auraient pu se plaindre, ils auraient guéri à la longue. Alors que l’avoir sous les yeux, même avec la meilleure volonté... Ils consultent dès le premier mois un chirurgien esthétique qui leur affirme qu’il ne peut rien faire avant que l’enfant soit adulte. Lili renonce même à l’allaiter. Lors des promenades, le bébé a un linge posé sur le visage, pour ne pas que les passants puissent le voir. Loulou, mal dans sa peau au travail, et devant l’impossibilité d’une crèche ou d’une nourrice, décide de devenir père au foyer.

L’art va aider le papa à accepter, puis aimer Arthur, aidé par Kouki, sa professeure d’arts plastiques, qui sera un grand soutien moral de la famille. Il dessine puis sculpte son fils ; sa laideur, c’est son seul sujet. Il transforme cette horreur en œuvres qui connaissent un succès grandissant, une façon de conjurer le sort et regarder la réalité, aussi dure soit-elle, en face. A l’école, Arthur est rejeté des jeux, il devient solitaire et fait ses preuves en travaillant beaucoup plus, devenant un très bon élève malgré les humiliations. La situation est identique à l’université avec une sexualité qui l’inquiète et une virginité qui s’enkyste, car aucune fille ne veut de lui... Étudiant en psychologie sociale, il choisit comme sujet de thèse : «L’influence de la laideur sur le comportement des gens». Mais quelle va être sa vie d’adulte ?...

Un roman poignant, écrit de mots justes, jamais larmoyants, par Isabelle Minière, psychologue, et qui incite à réfléchir sur la beauté, la laideur, l’image que l'on a de soi et celle qu’en ont les autres. Arthur raconte sa vie sur un ton d’autodérision, une sorte d’ironie du désespoir, avec une très grande force intérieure qui lui permet de relativiser son malheur. Il a aussi la chance d’avoir une famille aimante et unie. D’ailleurs, n’est-on pas toujours plus laid, plus gros que les autres ?...

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 22/05/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)