L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

J'ai des idées pour détruire ton ego
de Albane Linÿer
Nil 2019 /  19 €- 124.45  ffr. / 311 pages
ISBN : 978-2-84111-998-1
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm

Désir féminin

Le premier roman d'une auteure née à Paris, qui a grandi en Russie. Scénariste, elle a créé la première bibliothèque LGBT itinérante en France.

Chaque chapitre donne la parole à une femme, et est daté avec des retours en arrière au lycée d’où tout est parti. Au travers de ces portraits féminins, Albane Linÿer dissèque les émotions et nous les livre dans leur vision la plus brute et la plus crue. Le thème principal du récit est le désir sexuel brûlant qui les obsède et les unit les unes avec les autres.

Léonie, vingt-sept ans, travaille au MacDo la journée avec son amie Lore qui partage son appartement. Cette dernière est folle du corps de Léonie et n’a qu’une peur : qu'elle disparaisse. Le soir, Léonie garde une fillette mutique et sage de sept ans, Eulalie, dont le suicide de la mère dans la cour de l’immeuble constitue le départ de l’intrigue. Léonie et Eulalie s’enfuient en stop vers le Sud, et sont recherchées par la police pour enlèvement d’enfant. La cavale émaillée d’incidents se poursuit jusqu’à Eygalières où elles rejoignent Angela, l’ancienne compagne de Léonie qui, d’après elle, se morfond depuis dix ans en l’attendant.

Elles ont toutes été lycéennes ensemble et ont un compte à régler, surtout Viviane, abandonnée par Angela au profit de Léonie, et qui, devenue policière, veut se venger, dix ans plus tard. Une sombre histoire de cœur brisé et d’amours adolescentes a tout déclenché, une tambouille de haine, de rancœur...

Le récit virevolte entre les personnages principaux et quelques autres, secondaires, qui ne font que passer. Le sexe et l’amour emplissent le roman, présents entre toutes ces femmes, dans des teintes qui changent selon les partenaires ou la manière de faire. Un récit amusant, une sorte de road trip construit autour des deux fugueuses, avec coïncidences, changements de plan, etc... La conclusion ne sera pas celle que Léonie espérait...

Quand la colère et la vengeance se substituent à l’amour, ne restent plus que les stratagèmes pour détruire l’ego de l’autre et la fuite en avant pour oublier. Un premier roman léger, avec des personnages dont on regrette le manque de profondeur psychologique.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 09/10/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)