L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Les Inconsolés
de Minh Tran Huy
Actes Sud - Domaine français 2020 /  21,50 €- 140.83  ffr. / 313 pages
ISBN : 978-2-330-13069-5
FORMAT : 12,0 cm × 21,7 cm

Ni avec toi, ni sans toi

Lise, d’origine vietnamienne et d'un milieu modeste, est un pur produit de la méritocratie française. Romantique, elle est passionnée de fiction ; cela lui offre un refuge absolu. Elle a le coup de foudre pour Louis, étudiant comme elle dans une grande école. Lise se jette corps et âme dans une relation passionnée, inconsciente des difficultés éventuelles et des différences. Car Louis appartient à la haute bourgeoisie parisienne, vit dans un hôtel particulier, connaît les codes et jouit d'excellents réseaux. Beau et ambitieux, il porte fièrement son héritage familial. Doté d'une très grande confiance en lui, il est séduit par les charmes capricieux de Lise. Leur amour est un conte de fées au début, bientôt miné par des conflits insupportables. Leur idylle romantique se désagrège.

Ils se quittent et ne se voient plus pendant huit ans. Chacun s’est marié, mais Louis fait en sorte de retrouver son amour de jeunesse pour une raison bien précise. Il a reconstruit le château d’Etambel qui jouxtait le lotissement de Lise. Là, enfant, elle jouait en imaginant des contes de fées, au milieu des ruines, en attendant le prince charmant. La reconstruction est un grand acte d'amour.

«Les histoires d’amour finissent mal en général», dit la chanson. Celle-ci n’échappe pas à la règle. Mais elle est bien explorée, logique, peu émouvante, l’argent pervertissant les sentiments. Une histoire banale mais dynamisée par la structure du récit, Lise étant la narratrice sauf dans les chapitres intitulés «l’autre».

La fiction est au cœur des Inconsolés, roman porté par un imaginaire fabuleux, celui des contes vietnamiens qui ont nourri Lise. C’est aussi un thriller romantique qui tourne mal. L’auteure en profite pour dresser un portrait sans concession et réaliste de la grande bourgeoisie. «Louis est beau, intelligent, déterminé, il manque aussi d’imagination, de patience et de bienveillance. Il est très attentionné avec Lise à l’évidence mais a tendance à diviser le monde en deux catégories, ceux qui méritent qu’il s’intéresse à eux et les autres». A la critique sociale (la famille de Lise n’y échappe pas elle non plus) s’ajoute une grande qualité d’analyse sur les motivations des personnages à agir ou rester en réserve : le père de Lise, homme mutique, protège un tragique secret de jeunesse. Lise est trop faible et manipulée par Louis, pervers narcissique. Le fossé est trop grand pour que surgisse une harmonie.

Minh Tran Huy est critique littéraire et écrivaine. C’est son quatrième roman. Le style est modulé selon les personnages et son conte de fées est fascinant... de réalisme, sur lequel trône la malédiction...

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 08/01/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)