L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

L'Ombre d'une vie
de Jirô Asada
Philippe Picquier 2020 /  22 €- 144.1  ffr. / 360 pages
ISBN : 978-2-8097-1457-9
FORMAT : 13,3 cm × 20,8 cm

Jacques Lalloz (Traducteur)

Echappée belle

Enfant abandonné, Mazakazu Takewaki, aujourd'hui 65 ans, est victime d’un accident vasculaire cérébral dans le métro après avoir fêté son départ à la retraite en compagnie de ses collègues. Parti de rien, il a toujours masqué ses origines, même à sa femme ; père d'une famille aimante, il a réussi à se faire une bonne place dans la société japonaise.

Admis à l’hôpital, il est dans le coma mais il entend tout ce qui est dit autour de lui par le personnel soignant et ses visiteurs, parmi lesquels son ancien directeur, son meilleur ami qui partageait sa vie à l’orphelinat, ainsi que son épouse qui croit encore à sa guérison. Ces proches racontent leur vie et leur relation secrète à Mazakazu. Ces monologues et les réponses du malade sont l’occasion d’évoquer l’autre face de la vie et l’emprise du travail sur la société japonaise. La société est en pleine reconstruction après la guerre, la vie de famille est stricte : le mari au travail et l’épouse au foyer.

Mazakazu nous confie ses secrets les plus profonds d’orphelin, des blessures jamais cicatrisées, comme la perte de son fils de quatre ans. Dans l’autre monde, quand il s’échappe virtuellement de son lit, il trouve des personnages qui l’accompagnent sur le chemin de son enfance pour mieux comprendre ses origines : un monde où il se déplace en métro, réseau vital qui lui permet de se déplacer dans l’espace et dans le temps quand il quitte son enveloppe charnelle. L’aspect fantastique du roman, paradoxalement, est le plus concret.

Un jour, il croit se réveiller en présence de Madame Neige, une octogénaire très élégante qui l’invite dans un café en ville. Au bord de la mer, il sympathise avec une belle quadragénaire. La femme qui l’accompagne dans son rêve éveillé est de plus en plus jeune et finit par devenir Mineko, fille de quinze ans dans un lointain passé. «Ces personnages ont été créés afin que mon histoire soit plus empreinte de naturel que dans la réalité virtuelle. Je parierais que telle est la véritable nature des anges et des fées, ces entités à l’ambiguïté autant religieuse qu’ésotérique». L’auteur se persuade de la vérité d’un autre monde où les morts existent et attendent ceux qu’ils ont aimés sur terre.

Voici un très beau roman japonais, récit d'un amour familial et de tendresse, empreint d'émotion et de spiritualité. «Je suis un enfant trouvé. J’ai été abandonné la veille de Noël 1951. La date de naissance qui est portée sur mon état-civil n’est qu’une supputation. Je ne sais rien de la personne qui m’a abandonné ni de l’endroit où j’ai été déposé. Je ne vois pas non plus la nécessité de le savoir». Une quête identitaire sensible et pudique, le passage de l’enfance à l’âge d'homme... en métro, symbole du parcours d’une vie.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 16/03/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)