L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Le Cafard
de Ian McEwan
Gallimard 2020 /  16 €- 104.8  ffr. / 160 pages
ISBN : 978-2-07-289192-2
FORMAT : 11,6 cm × 17,5 cm

France Camus-Pichon (Traducteur)

Métamorphose et manipulation

En exergue, Ian McEwan avertit son lecteur : «Cette novella est une oeuvre de fiction". Le grand romancier anglais se livre dans ce court texte à un exercice plutôt réussi de satire politique qu’il place sous les parrainages de Swift et de Kafka. Lorsque la situation est désespérée, seul l’humour est salvateur.

Adversaire résolu du Brexit, McEwan pose d’emblée dans sa préface le contexte : «Au prix d’âpres et intenses négociations menées par un Premier ministre puis un autre, d’un Parlement en proie au chaos et à la paralysie, de deux élections législatives et de violentes divisions à travers le pays, la Grande-Bretagne poursuit ces derniers temps la plus vaine et la plus masochiste des ambitions jamais imaginées dans l’histoire des îles Britanniques».

Et pour décrire cette «longue marche en arrière», il imagine un héros, cafard de son état, qui se retrouve métamorphosé en homme ; pas un individu quelconque mais le premier ministre, doté de pouvoirs que notre héros insolite ignore dans un premier temps, mais qu’il ne tarde pas à s’approprier utilisant la légendaire force de survie des cafards et autres insectes.

Notre «homme» va donc persuader son entourage politique puis l’opinion d’adopter le principe du «Réversalisme» : désormais les salariés paieront leur employeur, l’argent coulant à flux inversé, chacun devra consommer sans mesure ni restriction… Pour appliquer ce projet, le premier ministre utilise toutes les armes à sa portée : manipulation de l’opinion, diffamation et calomnies de ses adversaires, utilisation efficace et sans scrupule des réseaux sociaux et des moyens technologiques. McEwan se livre à une description impitoyable des moeurs politiques en ce début de XXIe siècle. Moeurs anglaises, certes, mais que le lecteur reconnaît vite comme universelles…

Un texte court et dense, assez effrayant, car sans la moindre lueur d’espoir…

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 22/07/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)