L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

LÎle sombre
de Susanna Crossman
La Croisée 2021 /  16,50 €- 108.08  ffr. / 144 pages
ISBN : 978-2-413-03812-2
FORMAT : 13,7 cm × 22,1 cm

Carine Chichereau (Traduction)

Jeux de rôles

Sur la petite île britannique de Calypso, accessible à marée basse par un sentier, six amis passent un week-end qui devait être de rêve. Ils sont invités par Josh, golden boy et agent immobilier aux dents longues, qui pense réaliser un coup de maître avec la vente imminente de cette île au passé mystérieux et dramatique.

Candice, l’amie d’enfance, constitue le dernier lien de Josh avec sa sœur Evelyn, tragiquement disparue à quinze ans ; elle vient avec Charlie, son fiancé, un homme transparent. Kevin, son collaborateur, brisé intérieurement par un traumatisme survenu dans son enfance sur cette île, est accompagné de Sarah, esthéticienne tout en apparence, très au courant des fantasmes féminins grâce à ses clientes. Enfin, Katherine, jeune chirurgienne cardiaque, est la nouvelle conquête de Josh, ce dont il est très fier.

La maison sur l’île paraît hantée, dans son semi-abandon, avec à l’étage une enfilade de chambres restées en l’état ; les invités entendent des craquements sinistres, l’ambiance devient lourde, le décor est anxiogène. Une grande cage métallique est adossée au mur extérieur. Le week-end n’est pas serein, la tension monte, les douleurs sont exacerbées et les griefs refont surface. Au fil des heures, l’alcool coule à flots, entraînant une désinhibition totale, le moindre geste est mal interprété. Les six personnages sont hantés par les failles de leur passé qu’ils ne parviennent pas, au début, à extérioriser. Les traumatismes intimes conduisent à la violence. Les rancœurs fusent.

L’Île sombre aborde les questions du sexisme et du consentement. Les fardeaux du passé obscurcissent l'avenir de ces trentenaires. Les abcès se vident de leur bile. Susanna Crossman n’approfondit toutefois pas tant l’aspect psychologique de l'intrigue. La prise de conscience de chaque personnage aurait pu être plus précise, car les changements issus de ces trois journées seront importants

Ce premier roman, sorte de huis-clos, est construit sans chapitre, d’un trait, les paragraphes sont séparés seulement pour signaler les changements de personnages ou de temporalité. On ne sait pas grand-chose de la triste histoire d’Alphonse, exilé sur cette île suite à des accusations de viols, ni de la poétesse française, dernière propriétaire de l’île, obsédée par les roses, et la visite de Rilke à la jeune femme.

«Du côté de la péninsule, la mer était d’un vert émeraude laiteux. Les rochers d’un gris métallique surprenant. Sur les falaises, les ajoncs luisaient d’un jaune vibrant. Dans ce paysage, il (Josh) plongea ses yeux brillant d’un bleu cobalt».

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 14/06/2021 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)