L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

L’Empire de la poussière
de Francesca Manfredi
Robert Laffont 2021 /  19 €- 124.45  ffr. / 216 pages
ISBN : 978-2-221-24783-9
FORMAT : 13,6 cm × 21,6 cm

Lise Caillat (Traducteur)

Dernier été…

Valentina a douze ans, elle vit avec sa grand-mère et sa mère dans une sombre et haute maison à l’écart du village ; une maison presque sans fenêtres, comme souvent dans les pays chauds. La maison est à l’écart d’un village italien, dans une région qui n'est pas nommée.

Francesca Manfredi construit ce récit à hauteur d’une petite narratrice qui n’a pas besoin de nommer les choses inutiles, mais décrit son univers. Un univers aimant, même si la vie quotidienne n’est pas toujours douce, que la pauvreté est là, que le lecteur devine entre les lignes les réticences des villageois à l’égard de cette maison de femmes seules. Durant cet été pas comme les autres, des calamités vont s’abattre sans pitié, laissant les trois personnages impuissants sans être totalement résignés : invasion de grenouilles, grêle violente qui détruit tout, sauterelles, moustiques… Comme si la nature exigeait leur départ. Un remake des sept plaies de l’Egypte…

Valentina, par courts chapitres, présente sa mère, si belle, si fantaisiste, si jeune, qui garde au fond d’elle un secret sur un épisode de son enfance. Un père sans doute aimant mais qui a fui, présent par intermittences, la grand-mère pieuse et cachant ses maux pour rester envers et contre tout le soutien fort, le gardien de la famille. Autour de Valentina, il y a aussi Ilaria, sa meilleure amie, Marco l’adolescent des premiers émois, le voisin Enzo qui accorde volontiers son aide à la grand-mère, Stefano proche de sa mère.

Un univers chaleureux qui bascule cet été alors que Valentina voit son corps changer et tient à garder le secret… Les débuts d’une autre vie, avec toutes les promesses de l’adolescence, alors que la grand-mère va mourir, comme meurt la «maison aveugle», comme finit par mourir l’enfance… ouvrant d’autres horizons.

Un beau roman, le premier de Francesca Manfredi qui jusqu’ici s’était fait remarquer par l’écriture de nouvelles. Son recueil Un bon endroit pour vivre a été récompensé en Italie du prix Campiello Opera Prima et sera édité en 2022 dans la même collection ''Pavillons''.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 02/04/2021 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)