L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Eboni - Celui qui courait après un corps
de Julienne Zanga
TrialEditions 2003 /  9.90 €- 64.85  ffr. / 144 pages
ISBN : 2951954409

Eboni

Plus qu’un simple sourire au soleil d’Afrique, Eboni. Celui qui courait aprs un corps , le dernier ouvrage de Julienne Zanga est une vritable dclaration d’amour. Aprs Alima et le prince de l’ocan, roman jeunesse paru en 2001, l’auteur nous offre un dlicieux recueil de nouvelles hautes en couleur. Au total, ce sont huit histoires qui nous font vivre un voyage tonnant entre Afrique et Occident.

Construites comme des tranches de vie, elles dressent le portrait d’hommes et de femmes aux destins ingaux. Alors qu’est-ce qui peut bien les rassembler? Leurs racines africaines mais aussi et surtout leurs rves. Qu’ils soient exils ou non, les personnages de Zanga recherchent tous des lendemains qui chantent. Cette qute du monde meilleur passe par celle de l’tre aim, et plus encore, par la conqute de la femme. Car c’est bien la Vnus Noire de Baudelaire que clbre ici Julienne Zanga. Qu’elle ait la peau chocolat, de bronze ou de miel, la femme de Zanga est belle, sensuelle et insaisissable. On comprendra alors la signification de l’nigmatique titre du recueil. Splendide, l’Africaine devient l’objet de toutes les obsessions. Dans la nouvelle intitule Olec Tchernicov, un jeune dtective yougoslave succombera rapidement au charme de la jeune Aime et ralisera ainsi ses vieux fantasmes d’adolescents blancs se masturbant devant d’anciennes gravures reprsentant des Africaines au seins nus . Loin d’incarner une crature fige, la femme se fait tour tour charmante, indpendante, voire mme cruelle. Nous en avons d’ailleurs une excellente illustration dans le premier rcit. Dans cette nouvelle ponyme, le jeune hros, Derek, sera conduit au meurtre par son amante insatiable.

En chantant la femme, Eboni.Celui qui courait aprs un corps clbre la ngritude et dnonce l’image spolie de l’Africaine au teint blanchi et aux cheveux peroxyds. Mais derrire la qute fminine, c’est la qute de soi qui s’affirme. On retrouve bien entendu l’homme de sable de Sassine, la recherche de ses origines. Noy entre deux cultures, la plupart des personnages du recueil semblent gars, et comme Binta ne savent pas grand chose de l’Afrique. Pour comprendre qui ils sont et o ils vont, ils devront explorer leur pass. Dans les nouvelles La Jamaque rvait de l’Afrique et Le miracle de la Saint Sylvestre, les deux jeunes hros retourneront dans leur pays natal pour achever leur construction identitaire.

Porte parole d’une communaut immigre, Julienne Zanga nous livre un texte poignant Elle y aborde des sujets graves comme la diaspora, l’immigration, l’exil mais ne tombe jamais dans le fatalisme. L’auteur prfre un ton lger aux accents exotiques. Ces huit nouvelles nous plongent immdiatement dans un univers ou l’Afrique pittoresque se dvoile. Tel que l’avait fait Senghor il y a quelques annes, Julienne Zanga engage sa manire porter en fanion la ngritude.

Ne en 1973, Julienne Zanga est originaire du Cameroun. Aprs une matrise en sciences Sociales l’Institut Catholique de Yaound, elle s’installe en France en 1996.

Murielle Vermenot
( Mis en ligne le 10/04/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)