L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Dans la tête de Shéhérazade
de Stéphanie Janicot
Albin Michel 2008 /  19,50 €- 127.73  ffr. / 330 pages
ISBN : 978-2226188434

Date de parution : 20/08/2008.

Télégénique mais pas génial

Shhrazade est animatrice tl laudimat confortable, confidente des nuits, une sorte de Mireille Dumas la chevelure noire et boucle, une beaut orientale : couple dfaits, souvenirs dinceste, ambitions avortes, problmes alimentaires... elle sait faire pancher les coeurs vers la lucarne bleute. Cest dailleurs son auditoire, son public quelle sadresse dans ce roman dont elle endosse la narration...

Celle-ci se partage entre le prsent de la vedette, son histoire damour difficile avec Philippe - Francais de pure souche, une ex femme, des enfants -, et les souvenirs de ladolescence : orpheline de mre, chrie et pousse de lavant par son pre, propritaire dun bar la chaleureuse mixit sociale, elle entre au lyce Louis Le Grand, antichambre des grandes coles, curies rpublicaines pour la bourgeoisie de France. Difficile acclimatation ; la fille du Maroc se sent comme Cosette dans le marbre du grand lyce ; il lui manque, comme disait lautre, du capital culturel et social...

Elle se lie pourtant damiti avec Sophie et Aubin, futurs normaliens, elle ensuite professeur de lettres dans un autre grand lyce parisien, lui crivain au succs modeste. Un drame - en fait, un double drame - mettra hlas fin leur entente, rapidement ; ce nest qu loccasion dune ide dmission et dun peu de nostalgie aussi que Shhrazade reprendra plus tard le contact avec ses deux anciens compagnons.

Et, au final, lquivalent littraire dun tlfilm la franaise, avec ses clichs et ses bons sentiments (le happy end, inutile et factice, donne la migraine) : les personnages de Stphanie Janicot ne sont pas des individus mais des archtypes, grossires illustrations de ralits sociales expdies, sur le malaise des banlieue, le racisme ordinaire franais, ce systme de castes qui - en effet - gangrne lenseignement suprieur... Quant Shhrazade, elle est cette goste, triste figure au nombrilisme exacerb, fatiguante au fil des pages.

Pour amateurs de tlfilms, donc.

Bruno Portesi
( Mis en ligne le 18/08/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)