L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Mort d'un superhéros
de Anthony McCarten
Editions Jacqueline Chambon 2008 /  22 €- 144.1  ffr. / 331 pages
ISBN : 978-2-7427-7712-9
FORMAT : 12,5cm x 19,5cm

Date de parution : 03/09/2008.

Drôlement triste

Int.jour. Le service de radiothrapie.
Le corps de Donald flotte au ralenti dans lnorme conque blanche de lappareil de radiothrapie. Il a les yeux exorbits. Il est entr dans un autre univers o il sert de cible un dferlement de rayons X, de particules toutes forces invisibles qui traversent les couches de son organisme et le cuisent de lintrieur, transforment ses organes en plateau-repas quon lui aurait fait ingurgiter de force.


Donald Delpe, quatorze ans, le personnage principal de Mort dun superhros, connat dj la fin du film la mort au bout dun chemin beaucoup trop court. Un scnario tellement prvisible quil a dcid darrter de se battre. Et pourtant pendant que rayons et photons le transpercent de part en part, transcendant sa situation difficile, il pntre dans le monde de son alter ego, Miracle Man.

MIRACLE MAN est le hros du roman illustr que cre Donald - un superhros qui ne peut pas mourir, lui, malgr les tentatives obstines de son ennemi jur, LE GANT, chirurgien de son tat et, accessoirement, compltement dingue. Une bande-dessine miroir dans laquelle dferlent les fantasmes sexuels et la violence inassouvie de lauteur. Les parents de Donald, choqus et impuissants face son refus de lutter contre la maladie, appellent la rescousse Adrian King, psychologue clinicien. Entre ladolescent rvolt, obsd par lide de perdre sa virginit avant de mourir et le cinquantenaire englu dans ses problmes conjugaux, le courant passe au point quAdrian en oubliera toute dontologie.

Alliant ralisme et humour loufoque, le quatrime roman dAnthony McCarten dynamite les tabous et les euphmismes lis au cancer. La crudit dcapante de nombreux dialogues semble aller dans de soi et ne ternit en rien la finesse de lanalyse. Cest dabord de vulnrabilit et de tendresse quil est question dans ce portrait dado trs russi. Mais aussi de cration, de beaut et du sens de la vie. Comment toucher lessentiel sans justement avoir lair dy toucher?

la matrise du fond sassocie celle de la forme. Didascalies, penses-bulles, onomatopes multiples, indications varies, Mort dun superhros tient tout la fois du script, de la bande-dessine et de la pice de thtre. Un peu risqu, mais cette technique visuelle fonctionne merveille et parvient surprendre le lecteur jusque dans les toutes dernires pages o le rel pouse dfinitivement limaginaire.

Difficile avec un tel sujet dviter les chausse-trappes. Le constat simpose: Anthony McCarten sen tire brillamment.

Florence Cottin
( Mis en ligne le 10/10/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)