L'actualité du livre
Littératureet Biographies, Mémoires & Correspondances  

Pierre Corneille
de Alain Niderst
Fayard 2006 /  24 €- 157.2  ffr. / 438 pages
ISBN : 2-213-62865-3
FORMAT : 16,0cm x 24,0cm

L'auteur du compte rendu : Rachel Lauthelier-Mourier a soutenu en 2002 une thse de doctorat intitule "Gographie et rhtorique dans les rcits de voyage en Orient l'poque classique" (Paris IV-Universit de Montral). Elle est aujourd'hui Matre de Confrences l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Ses recherches portent sur le genre viatique et les transferts culturels (pistmologie en particulier).

Relire Corneille, lire Pierre Corneille

Tout commence par une rfrence discrte un ouvrage dEdouard Herriot : Dans la fort normande, limmense fort normande, qui va du Vexin au Maine ; et Alain Niderst de continuer la description de cette nature sylvestre que les paysans peu peu dfrichent au profit des bocages et des prairies. Pourtant, mme domestique, cette campagne-l, balaye par les temptes venant de la mer, et dont la terre est gorge deau, reste rude et dtermine, en partie, le caractre des Normands, ou tout le moins ce que lon croit quil est.

Corneille, donc, est normand. Et dhumeur brusque, et quelquefois rude en apparence, dira Fontenelle de son oncle, bon pre, bon mari, bon parent, tendre et plein damiti enclin lamour, mais jamais au libertinage lme fire et indpendante, nulle souplesse, nul mange il avait plus damour pour largent que dhabilet ou dapplication pour en amasser beaucoup de probit et de droiture beaucoup de religion. Il ntait certainement pas fait pour briller en mondanit, pour flirter la cour, par plus que pour les succs du prtoire. Sur ce dernier point, rappelons que, si Pierre Corneille est effectivement reu avocat au parlement de Normandie en 1624, cela ne veut pas forcment dire quil a les comptences ncessaires la charge. Les cours de droit ne sont alors pas obligatoires et il suffit parfois pour tre licenci de montrer quelques libralits aux professeurs qui organisent lexamen : cest ainsi que Charles Perrault et sans doute Molire ont russi Orlans.

Pierre Corneille, avocat, ne plaide quune fois, sans doute assez mal. Ses ennemis ne loublient pas : Dautres aussi que lon pourrait nommer excrment du barreau, simaginent de mauvais avocats pouvoir devenir de bons potes en moins de temps que les champignons ne croissent, crit le vieux pote Alexandre Hardy qui ne supporte pas dtre vinc par son jeune rival. Il est vrai que Corneille na pas la verve aise, quil bredouille maladroitement en public, de surcrot avec un fort accent normand. En revanche sa plume, elle, court, avec aisance et inlassablement : Jai la plume fconde et la bouche strile, dit-il de lui-mme.

Il crit effectivement beaucoup : dabord une comdie, Mlite ou les fausses lettres, qui est joue Paris en 1629 (il na que vingt-trois ans), puis des tragi-comdies ou comdies lespagnole, des tragdies en musique, des pices machines, des tragdies Quarante-cinq annes de travail, presque sans interruption, jusqu Surna, en 1674, qui met fin sa carrire dramatique. Il connat trs tt la gloire et les grands de ce monde. Successivement le protgeront : Richelieu, Mazarin, la Reine Anne dAutriche, Fouquet et Louis XIV. Alexandre Hardy avait donc raison dtre inquiet : Corneille ne la pas seulement supplant dans les thtres parisiens du 17me sicle, il la dpouill de sa clbrit et de son renom, aux yeux de ses contemporains et des gnrations venir.

Du succs, Corneille en a connu, beaucoup, et il ny tait pas insensible, loin de l. Cet homme laborieux, mticuleux, souvent effac en socit, presque gris, est aussi paradoxalement dun orgueil sans commune mesure. Il a le dsir dtre reconnu, applaudi, aim : Je sais ce que je vaux et je crois ce quon men dit. Mais les flatteries ne sauraient suffire : cupide, un peu avare, il veille ses gages. De si prs, et avec tant dinsistance et de rigidit, quil se fait de lombre lui-mme, et subit les inimitis quil provoque, souvent malgr lui.

Voil lhomme que nous prsente Alain Niderst, professeur de littrature franaise du 17me sicle, mais en vitant le recours trop facile la biographie, prfrant les mandres de lesprit la linarit temporelle. Surtout, cest un genre que lauteur connat bien pour avoir livr dautres vies au public. Et cest un sujet le 17me sicle, le thtre, lhomme de thtre, Corneille lui-mme quil connat mieux encore pour lui avoir consacr quelques dcennies de recherches.

Entre le Corneille (1938) de Brasillach et le Pierre Corneille de Niderst, qui paraissent simultanment chez Fayard, nous choisissons le second, sans hsitation, et pour diffrentes raisons, dont la qualit des recherches et la connaissance du sujet ! Car Alain Niderst a encore prouv quil ntait pas seulement un bon biographe, mais aussi un excellent chercheur. Relire Corneille, bien sr, mais lire aussi ce Pierre Corneille, est une belle manire de clbrer le pote, en ce quatrime centenaire de sa naissance.

Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 05/04/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)