L'actualité du livre
Littératureet Biographies, Mémoires & Correspondances  

Jean-Patrick Manchette : Journal 1966-1974
de Jean-Patrick Manchette
Gallimard 2008 /  26 €- 170.3  ffr. / 639 pages
ISBN : 978-2-07-078149-2
FORMAT : 15,5cm x 22,5cm

Loin du polar, la vie

Jean Patrick Manchette : un nom qui rsonne pour tous les amateurs de polars engags et militants (Nada, Le Petit bleu de la cte ouest, La Position du tireur couch), un auteur un peu part, qui renouvela le style polar et la srie noire, en la dynamitant coup didologie et de politique. Paradoxalement, mais pas sans provocation, il revendiquait une littrature pour lire dans le bain et se rclamait de lhritage de D. Hammett En somme, le matre du roman social la sauce polar.

Bref, un style, une rfrence et un passage oblig pour les amateurs du genre Et bien Jean Patrick Manchette a tenu un journal, depuis lge de 23 ans (1966) jusqu sa mort en 1995, le tout sur une vingtaine de cahiers. Un journal que les ditions Gallimard ont entrepris dditer, un peu comme un ultime tmoignage pour les amateurs du bonhomme. Avec le premier tome, qui couvre les annes 1966-1974, on dcouvre un jeune homme rvolt, lecteur vorace (philo, SF, polars, littrature classique, psychanalyse, politique tout ce qui lui passe devant les yeux, de Marx Elle magazine), critique froce, intellectuel dsabus, citoyen irrit qui tente de vivre de sa plume et de son talent (avec des phases de dche svre), travaille pour le cinma, la tl, fait des traductions et crit, douloureusement. Il y met beaucoup de lui, de sa vie, de ses lectures, de ses rvoltes aussi un journal un peu atrabilaire, et trs moderne qui dvoile un temprament, une hargne et une envie de russir. Lecture indiscrte

Dj, cest un journal intime, cest dire un objet un peu bizarre, crit au jour le jour, sans forcment de cohrence, coup de ractions, dinstinct : pas de rcit ici, mais des clats, des morceaux, un portrait recomposer, au risque de la reconstruction. Un texte qui se picore, o lon trouve des perles et de lcume. Alors cest forcment un peu droutant, parfois dlirant (Manchette, grand lecteur, a la dent froce et sait dchiqueter quelques beaux morceaux dhypocrisie littraire ou philosophique : cet gard, les avis sur Sartre sont un bonheur), parfois dcevant (mai 68 : quelques lignes et gure de curiosit, une rvolution devenue triste en juin tout est dit) Rapidement, on se retrouve face lcrivain, qui dcoupe des articles dans la presse au fil de ses inspirations ou de ses indignations, le militant dextrme gauche vaguement en retrait, plus critique que motiv, situationniste pour faire chic autant que par instinct.

Louvrage plaira aux fans, comme une gigantesque matrice, une machine bizarre, cabosse, avec des parties brillantes et des morceaux dglingus la machine dont sont sortis quelques grands titres (il entre dans la srie noire en 1971) Les amateurs dhistoire littraire y trouveront galement matire rflexion, sur la cration et sa difficult (Manchette nest pas un pisse copie : pour lui, crire, cest polir des phrases, constamment). Une difficult toutefois (ou un regret) : louvrage ne prsente aucune note, aucune explication, pas de biographie du matriau brut. Cest un choix mthodologique, la volont de garder au texte sa fracheur, mais cest un tantinet dommage et le texte en demeure parfois assez obscur aux non-initis. Peut-tre Manchette attend-il maintenant son biographe ?

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/06/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)