L'actualité du livre
Littératureet Essais littéraires & histoire de la littérature  

Trois anneaux - Un conte d'exils
de Daniel Mendelsohn
Flammarion 2020 /  19 €- 124.45  ffr. / 180 pages
ISBN : 978-2-08-151382-2
FORMAT : 13,5 cm × 21,1 cm

Isabelle D. Taudière (Traducteur)

Perdu qui comme Ulysse...

Professeur de littérature à New York, et écrivain lui-même, Daniel Mendelsohn, auteur réputé des Disparus (une histoire de ses grands-parents au cœur de la Shoah), s’engage, avec cet ouvrage, sur un sentier étrange et singulier, à mi chemin entre le récit, l’enquête et le jeu littéraire. Tout part d’une passion pour Homère et L’Odyssée, et d’une fascination pour le récit et ses circonvolutions : l’auteur, dans un premier temps, confesse sa difficulté à revenir à l’écriture, et s’en remet à Homère. Car Homère a enchâssé, dans L’Odyssée, des récits à l’intérieur du récit, selon un système «en anneau» qui, de digression en digression, produit un effet de réel en éclairant les marges et détails de la fresque initiale. C’est notamment l’épisode du retour d’Ulysse qui, soigné par sa vieille nourrice, est reconnu du fait d’une blessure ancienne, dont l’aède nous conte l’origine.

Cette démarche «en anneau», Mendelsohn la reprend à son compte pour évoquer tout à la fois celui qui la mit en lumière, le philologue Eric Auerbach, et celui qui l’exploita pour s’agréger à L’Odyssée, François Fénelon. Ce récit pourrait être une double mise en abyme, car comme le souligne l’auteur, chacun se retrouva, un peu comme Ulysse, errant et fuyant, le premier la barbarie nazie en devenant professeur à Istanbul, le second en subissant le bannissement. Bref, les anneaux s’entremêlent, avec, outre le récit homérique, l’expérience de l’exil et de ses complexités, de ses tiraillements et de ses douleurs. Et comme Mendelsohn aime également explorer et parcourir ces anneaux, il les croise avec d’autres, notamment Proust mais également W. G. Sebald, dont les derniers ouvrages (Austerlitz, Les Anneaux de Saturne) constituent les futurs anneaux de sa propre écriture, qu’il interroge ainsi, par auteurs interposés.

Dans cet ouvrage tiré d’une conférence, Mendelsohn interroge la technique littéraire elle-même, la technique dite circulaire, inspirée de l’Antiquité, et qui, d’un auteur l’autre, peut être pensée à la fois comme une mise en abyme de l’écriture, mais aussi un dialogue, et pourquoi pas, un pèlerinage constamment réitéré. En questionnant le processus d’écriture, et la création, l’auteur reprend cette longue route entamée par Ulysse, qui est à la fois une réflexion sur l’exil, mais plus encore sur le «retour», à l’écriture dans son cas. Un texte étonnant et inspirant.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 13/11/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)