L'actualité du livre
Littératureet Essais littéraires & histoire de la littérature  

Houellebecq non autorisé - enquête sur un phénomène - et Michel Houellebecq ou la provocation permanente
de Denis Demonpion et Jean-François Patricola


Denis Demonpion, Houellebecq non autoris - enqute sur un phnomne, Maren Sell Editeurs, 2005, 20 , 377 p.

Jean-Franois Patricola, Michel Houellebecq ou la provocation permanente, criture, 2005, 17,95 , 285 p.

Lauteur de larticle : Arnaud Genon est professeur de Lettres Modernes, enseignant Troyes. Doctorant lUniversit de Nottingham Trent (thse sur Herv Guibert), il est aussi membre du groupe Autofiction de lITEM (CNRS-ENS).


Houellebecq démasqué ?

En resterait-il beaucoup apprendre sur Michel Houellebecq ? La rcente parution de La Possibilit dune le a encore fait couler beaucoup dencre, plus dailleurs sur la vie de lauteur que sur son roman qui navait pas t distribu aux critiques littraires. Aussi, de nombreux journalistes / critiques ont profit de la large couverture mdiatique houellebecquienne pour tenter de nous dmontrer - enqutes, essais et pamphlets lappui - que nous ne savions pas tout du phnomne littraire et quil tait temps de tomber les masques .

Bien sr, au premier abord, on remarque que le marketing littraire reproch Houellebecq ne lui profite pas seulement. Denis Demonpion, Jean-Franois Patricola et leurs diteurs lont bien compris. Par contre, nous pouvons parfois nous interroger sur la pertinence des tudes publies sur Houellebecq en cette rentre littraire 2005. Nous pouvons lgitimement nous demander si elles  surfent sur la vague mdiatique quelles dnoncent o si, au contraire, sintressant davantage laspect littraire dune uvre quaux scandales de lcrivain, elles participent dun dcryptage intelligent et utile.

Lenqute de Denis Demonpion est une biographie non autorise , documente de manire rigoureuse. Les nombreux tmoignages, comme ceux des parents de Houellebecq (Michel Thomas de son vrai nom) avec qui il nentretient plus aucune relation, de personnalits appartenant au monde littraire (Frdric Beigbeder, Dominique Noguez, Raphal Sorin) ou encore ceux des plus anonymes camarades de lINA ou de Louis-Lumire, viennent clairer, il est vrai, une personnalit secrte, rtive toute forme de confession. Nous suivons ainsi lenfance de lauteur des Particules lmentaires, tantt pris en charge par ses grands-parents maternels, par son pre puis enfin par sa grand-mre paternelle, Henriette, qui Houellebecq voue un grand respect. Cest elle qui llve. Cest elle que Michel Thomas emprunte son nom dcrivain. Demonpion sintresse ensuite au parcours universitaire de lauteur, ses tudes lINA puis, ne trouvant pas demploi, sa bifurcation vers lunivers cinmatographique de Louis-Lumire.

Est mise aussi jour la faon dont Michel Thomas se mtamorphose en personnage Michel Houellebecq, comme en tmoigne, entre autre, ce que Demonpion appelle les petits arrangements avec ltat civil (Houellebecq dit avoir deux ans de moins que son ge vritable). Plus significative encore, la transformation ou lvolution idologique qui seffectue au gr des rencontres. La frquentation des textes de Lovecraft (auteur amricain raciste et ultra-ractionnaire mort en 1937) puis lcriture dun essai lui tant consacr nest pas anodine dans le parcours houellebecquien. De mme, la rencontre avec la secte ralienne, nous le constatons la lecture de La Possibilit dune le, participe dune radicalisation des positions de Houellebecq sur le clonage (de lusage thrapeutique la reproduction de lhumanit).

Si tous ces aspects ne sont pas dnus dintrts, ils ont cependant leurs limites. Cela est dautant plus flagrant lorsque Demonpion tente dclairer luvre de Houellebecq la lumire de sa vie. Les parallles entre lcrivain et ses personnages ou la comparaison dpisodes de la vie intime avec certains extraits romanesques rvlent rapidement des problmes mthodologiques quant lapprhension de lobjet littraire. Tout dabord, cette approche tend rduire le travail de cration littraire une simple transposition du vcu. Ensuite, donnant au biographique une trop large place, elle omet dinterroger les uvres dun point de vue stylistique, thmatique ou idologique. De ces aspects, il nest peu ou pas question. Et cest en cela que louvrage doit : nous expliquer prcisment comment Thomas devient Houellebecq, on en oublierait que Houellebecq (faut-il le rappeler ?) est avant tout un vritable crivain. Mais envisager cet aspect (passionnant, lui) demanderait un retour sur les textes qui irait au-del dune comparaison vie / uvre.

Ltude de Jean-Franois Patricola, Michel Houellebecq ou la provocation permanente, cherche moins rvler lhomme que la stratgie de lcrivain - si tant est quil en ait une - mise en uvre pour conqurir son lectorat. Pour ce faire, Patricola sintresse, dans un premier temps, aux raisons du succs que rencontre Michel Houellebecq depuis la publication, en 1994, dExtension du domaine de la lutte. Bien sr, les rumeurs, les provocations, les dclarations polmiques, les dboires judiciaires et leurs rpercussions mdiatiques jouent un rle important dans le parcours de lauteur et justifient, en partie, le niveau de notorit quil a atteint en un temps record. Mais dire, comme lavance Patricola, que Houellebecq dveloppe [] une ligne publicitaire dans ses crits (p.78) semble rduire lcrivain un professionnel en marketing et ses lecteurs de simples consommateurs passifs dnus desprit critique. Cest aussi, une fois encore, relguer lobjet littraire au second plan.

Dans le deuxime chapitre, lanalyse se penche prcisment sur les textes houellebecquiens, commencer par lessai consacr Lovecraft. La premire thse de Patricola consiste arguer que ltude de Houellebecq nest en fait quune paraphrase, voire un plagiat du Cahier de lHerne qui avait t publi sur lauteur amricain. Preuves minutieuses - et parfois si tatillonnes quelles en deviennent lassantes - lappui, il dmontre le manque doriginalit et le caractre dat de lexamen critique que proposa Houellebecq. Si le raisonnement de Patricola savre fond, il faudrait souligner que le texte de Houellebecq nous en apprend davantage sur lui-mme, sur son imprgnation culturelle et ses penchants idologico-philosophiques que sur Lovecraft. Et cest peut-tre l la vritable vise de ce texte. Un parcours travers diffrentes thmatiques est ensuite propos, lauteur voquant tour tour la place de la science, leugnisme, ou encore la reprsentation de la femme chez Houellebecq, professeur de dsespoir , comme le remarquait dj Nancy Huston en 2004.

Puis, les rfrences auxquelles recours Houellebecq sont envisages : celles au romancier Aldous Huxley ou au physicien Niels Bohr. Elles seraient rvlatrices, selon Patricola, dune incapacit pour Houellebecq - compar pour loccasion une ponge - tre novateur. Mais dans cette perspective, que faudrait-il penser de Balzac inspir du savant naturaliste Geoffrey Saint Hilaire, de Zola empruntant les thories de Taine ? On le voit, tous les arguments proposs par le critique ne sont pas toujours convaincants. Il en va de mme pour lvocation des clichs prsents, en effet, dans les textes de Houellebecq. Au simple rfrencement propos ne fait suite aucune analyse qui tenterait dexpliquer le rle et la place des topo chez lauteur. Lapproche propose est la suivante Quoi de plus normal que, dans une socit domine par limage, lauteur convoque les clichs en nombre (p.197). Nest-il pas l, le vrai lieu commun ?

Si Michel Houellebecq nest peut-tre pas le grand crivain quil dit tre, le gnie que certains voient en lui, il nest assurment pas non plus le simple commercial de son entreprise littraire. crivain polmique, polmiste bien sr. Mais qui a le mrite de ne pas laisser indiffrent, de dconforter aussi parfois. La vraie morale de ces publications sur Houellebecq est peut-tre la suivante : trop dnoncer le marketing houellebecquien, on devient un des rouages dun marketing anti-Houellebecq. A trop mettre les lecteurs en garde sur les supposs manques doriginalit ou dintrt de ses textes littraires, on finit par crire des essais superflus qui passent ct de lessentiel : la littrature.

Arnaud Genon
( Mis en ligne le 14/10/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)