L'actualité du livre
Littératureet Essais littéraires & histoire de la littérature  

L'Arsenal - N°1
de Philippe Djian , Jean Rouaud , Philippe Claudel et Collectif
Revue L'Arsenal 2005 /  25 €- 163.75  ffr. / 320 pages
ISBN : 2-9525389-0-5

Déserts peuplés

Tires un nombre limit dexemplaires, mal distribues, peu connues, les revues ont la vie dure. Pourtant, cest elles qui animent la vie intellectuelle contemporaine. Elles diffusent les ides nouvelles, confrontent les points de vue, sinterrogent, se questionnent, crent. Leur rle est vident dans le domaine des sciences sociales o les livres de caractre rellement scientifiques se font de plus en plus rares : on va au fond des choses dans les articles de revue avant de proposer des synthses au grand public cultiv en volumes. Il ne lest pas moins en littrature : nombreuses sont les petites publications autour desquelles se retrouvent quelques amis, quelques personnes qui partagent la mme ide de lcriture (ou non). Elles sont parfois confidentielles mais participent toujours dun bouillonnement dont profitent la fois les diteurs, les crivains et les lecteurs. Cest pourquoi la naissance dune nouvelle revue littraire doit nous enchanter.

LArsenal se prsente comme une publication ddie uniquement la production littraire contemporaine. Dans ses deux numros annuels, le lecteur ne trouvera pas de textes critiques ou de rflexions sur lart, pas de comptes-rendus, de renvois dautres revues ou de notes. Seules les courtes notices sur chaque auteur ne relvent pas de la littrature. Mais ces textes appartiennent tous les genres, dans une volont explicite de diffusion de ceux-ci. Le sommaire reflte cette ouverture : posie, thtre, chapitres de romans, textes plus personnels (tmoignages) et mme traduction. Tout cela en proportions assez mesures, voil qui nous change heureusement de la tyrannie romanesque sur la littrature contemporaine. La revue a mme le courage de faire paratre des traductions, activit difficile et ingrate que nont pas renie les plus grands (Larbaud, Queneau) mais qui est rarement mise en valeur : Lionel Duvoy propose ici une traduction de La Succession de Diogne de Sinope de Wieland.

Il ny a pas dunit de forme : certaines pices constituent un tout, dautres sont des extraits dune uvre plus vaste, certaines enfin sont des bauches. Pas dunit de ton non plus, des textes trs diffrents dans leur criture ou dans couleur. Aucun format nest impos afin de permettre chacun de contribuer luvre commune selon ses dsirs et sa personnalit. Antichambre dune publication en volume ou fin en soi, ce sont toujours des crivains importants ou du moins expriments qui fournissent des contributions. LArsenal nest pas une revue tudiante. Et lobjet livre met son lgance au service des textes : les larges marges, la distinction de la typographie bicolore facilitent la lecture et attirent la main.

Il nen reste pas moins que demeure lambigut fondamentale de la revue littraire. Une revue possde une priodicit et par l mme une caducit. Un texte peut-il ntre lisible quau premier semestre 2006 ? Peut-tre est-ce le lecteur qui rsoudra ce paradoxe en feuilletant la revue au-del du temps qui est le sien, pour relire tel pome de Le Guillou ou aprs tre pass devant la librairie de la place Saint-Sulpice dont parle Claudel. Le temps de la cration tout comme celui de la lecture nest pas un temps court. Or, paradoxalement, ce sont les priodiques qui se permettent de prendre un temps que les diteurs et les libraires naccordent pas toujours aux volumes.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 10/04/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)