L'actualité du livre
Littératureet Classique  

Exigence de l’ombre et autres contes cruels
de Catulle Mendès
L'Arbre vengeur 2009 /  11 €- 72.05  ffr. / 133 pages
ISBN : 978-2-916141-41-1
FORMAT : 11,5cm x 16,5cm

Exigence de l’ombre

Guy de Maupassant parlait son sujet dun pote aux intentions mystrieuses. Le choix de contes cruels signs Catulle Mends que rassemble lArbre vengeur illustre merveille cette formule propos dun auteur que lon recommence peine dcouvrir, aprs un sicle dinjuste purgatoire.

Dans le rcit ponyme du recueil, un condamn dont nous ignorerons toujours le nom crit laumnier de la prison de la Roquette une longue confession, en attendant dtre guillotin. Il y explique lobscure raison qui la pouss fatalement au crime, lui, au temprament si paisible, aux intentions pacifiques, mais afflig dune ombre sans tte! En cinq pages, nous assistons lhorrible idylle dune beaut vnale, succombant lamour le plus pur envers le jeune homme dont ses maquereaux de frre et pre veulent faire la prochaine victime de leur larcin. Le long prospectus publicitaire de Danger pour tous anticipe dun sicle le concept dvelopp par la socit prive qui malmnera Michael Douglas tout au long du film The Game. Et puis il y a les monologues de ces grands dlirants, dont les esprits sont hants par des ailes de moulins, des dsirs coprophiliques, des desseins dempoisonnements...

Le style? Propre celui des plumes altires de cette gnration nvrose: tout en finesse, en sursauts macabres, en pulsations fivreuses; inexorablement beau. Catulle Mends, gendre de Thophile Gauthier et ami de Villiers de LIsle-Adam, tait appel occuper une position intermdiaire entre le Parnasse et lcriture fin-de-sicle. Il se fraya entre ces deux tendances un chemin particulier, qui allait lamener des uvres oscillant entre raffinement, licence et sordide, lexemple de son inclassable rcit, Le Chercheur de tares en 1898.

Nathalie Prince, dans son Petit muse des horreurs chez Bouquins constatait: Une biographie de lauteur fait cruellement dfaut car, outre le mrite dclaircir toutes les facettes du personnage, elle ferait revivre le Tout-Paris artistique et littraire de la seconde partie du XIXe sicle. Elle fournirait peut-tre aussi quelques clairages sur lun des imaginaires les plus contourns de son poque, dont lhorrible destine Catulle Mends sera littralement coup en deux suite une chute de train tait dans la droite ligne de celle de ses personnages.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 13/10/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)