L'actualité du livre
Littératureet Classique  

Le Téléphone a-t-il tant que cela augmenté notre bonheur ?
de Remy de Gourmont
Grasset - Cahiers Rouges 2015 /  9.90 €- 64.85  ffr. / 275 pages
ISBN : 978-2-246-85925-3
FORMAT : 12,0 cm × 19,0 cm

Vincent Gogibu (Prfacier)

Anthologie 1890-1915

"L'cole, le lyce, la caserne, le bureau, l'atelier : la Rvolution franaise a perfectionn l'esclavage" - Rmy De Gourmont, Sixtine (1890).


Il y a 100 ans, Rmy De Gourmont (1858-1915) disparaissait, 57 ans. Son uvre est importante et son influence non ngligeable. Il est peut-tre l'crivain qui sut combiner la littrature traditionnelle avec ce que fut plus tard la modernit. Un pied entre deux sicles, il sut mieux que quiconque clbrer les anciens pour annoncer les nouveaux : De Voltaire Apollinaire en passant par Barbey, Huysmans et Hugo. Moraliste, romancier, mais aussi diteur et scientifique, la palette de Gourmont est vaste et toujours passionnante dcouvrir.

Pour cet anniversaire, Vincent Gogibu a publi cette anthologie des meilleurs "mots" de l'auteur de Sixtine ; et en choisissant ce titre curieux, il a montr en quoi le moraliste tait en avance sur son temps. En effet, si de l'au-del, il voyait les humains se balader les yeux rivs sur leur smartphone durant des heures, Gourmont conclurait aisment que le tlphone a augment notre malheur !

L'ouvrage est structur comme un abcdaire, avec un extrait d'ouvrage propos chaque mot significatif : d'Apollinaire Zola pour les chapitres consacrs aux crivains ; d'Anarchie Vin pour ceux qui traitent de son poque. Gourmont y apparat comme on l'attend, la fois trs critique sur ses contemporains, sceptique sur la modernit et en mme temps anti-traditionaliste. Sa position est tonnante et unique dans le monde des lettres puisqu'il s'intresse normment ses contemporains, avec toujours un esprit alerte et lafft des conventions. Les pages les plus saisissantes sont souvent ses hommages ou ses diatribes envers ses confrres crivains. En gnral, il se fait critique froce (Flaubert, Zola, Sade) pour attnuer par la suite son analyse et trouver toujours un point de ralliement.

En moraliste convaincu et provocateur acerbe, il s'occupe de dnoncer la btise ambiante, celle qui, comme le disait Renan, donne une ide de l'infini : "Aprs vingt ans et trente ans d'tudes acharnes, un imbcile reste un imbcile : seulement sa btise est arme". Souvent, il sonne juste, parfois, il est carrment visionnaire (ds 1904, il se dresse contre la parit et l'indiffrenciation naissante). Il se pose toujours en moraliste rudit apportant contre la mdiocrit invasive des notions aussi diverses et justes que la sexualit des taupes (un chapitre passionnant sur le dsir masculin/fminin), la Rvolution, le naturalisme (et Zola de se faire massacrer !), Napolon, la foi, l'orgueil, etc.

On retrouvera donc parfaitement, dans cette anthologie bien faite et plutt complte, l'auteur des Promenades littraires ; c'est de la mme manire que l'on doit lire ces fragments : en se promenant en compagnie d'un auteur rudit et savoureux. Pour dcouvrir Gourmont, un auteur trop peu rdit notre got, cette anthologie est par consquent la bienvenue.

Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 30/10/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)