L'actualité du livre
Littératureet Poésie & théâtre  

Benjamin Péret à la radio - suivi de Le Déshonneur des poètes
de Benjamin Péret , Gérard Legrand et André Francis
Sous la lime 2015 /  21.50 €- 140.83  ffr.
ISBN : 978-2-909398-64-8
FORMAT : 13,6 cm × 19,1 cm

Avec 1 CD audio

Une aventure surréaliste

Benjamin Pret (1899-1959) tait un pote surraliste et certainement le plus fidle compagnon d'Andr Breton durant cette aventure artistique. Tout comme ce dernier, il ne renia jamais les prceptes thoriques du Surralisme et fut l'un des derniers fondateurs en activit au moment o cette gnration priclitait, ayant reni depuis longtemps son engagement de jeunesse (Aragon, Soupault, Eluard, Tzara pour ne citer que les plus emblmatiques).

Homme libre, provocateur, scabreux, rvolutionnaire, sa posie oscilla entre la clbration de l'amour, du merveilleux, de l'rotisme, de l'exotisme et une libert formelle extrme. Le Grand Jeu (1928), Je ne mange pas de ce pain-l (1936) font parties des recueils clbres, largement influencs par Les Chants de Maldoror de Lautramont et Les Posies de Rimbaud. Mais Pret a publi galement des essais sur la posie comme le pamphlet Le Dshonneur des potes (1945) ou encore l'excellente Anthologie de lamour sublime (1956).

On le retrouve interrog la radio en dcembre 1952 par Andr Francis et Grard Legrand. L'mission (trs courte, 20 minutes) est entrecoupe de pomes et de textes de Pret lus par Franois Valorbe et Bernard Bimont. Durant cet entretien radiophonique, le pote voque assez brivement son parcours (avec ses passages au Brsil et en Espagne notamment) tout en expliquant toujours aussi brivement sa vision potique et son itinraire intellectuel. Malheureusement, nous n'en saurons pas plus. L'mission s'arrte brusquement en ayant pargn enfance et jeunesse !

Le Dshonneur des potes est ensuite lu intgralement. Le texte revient sur la posie engage (ou de Rsistance) des annes 40 en France, avec comme symbole fort ''Libert j'cris ton nom'' d'Eluard. Pret stigmatise la posie raliste et engage sous prtexte qu'elle marque un retour aux formes classiques mais aussi au nationalisme et la religion que le pote surraliste excrait par dessus tout. Si le pote est rvolutionnaire au niveau esthtique et social, il ne peut faire de la politique que dans sa vie civile et en aucun cas la mler sa production potique o le lyrisme et l'image doivent prdominer. Telle est la thse de ce pote assez singulier, grand ami de Breton, irrvrencieux et souvent trs radical (en posie et en politique). Il repose d'ailleurs au cimetire des Batignolles, quelques alles de son grand ami disparu quelques annes aprs lui.

Ce document o l'on peut entendre la voix de Benjamin Pret, auteur peu lu et peu tudi, est assez curieux. Contrairement aux Entretiens radiophoniques de Breton par Andr Fraignaud (1952), ceux de Pret sont plutt elliptiques et frustrants. Le format trs court et le choix arbitraire des lectures ne donnent pas vraiment envie d'aller voir plus loin (notamment les sept tomes de ses uvres compltes). C'est bien dommage car son aventure politique et potique mrite le dtour.

Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 11/12/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)