L'actualité du livre
Littératureet Poésie & théâtre  

La Dernière Image
de Kurt Drawert
Seghers 2003 /  18 €- 117.9  ffr. / 210 pages
ISBN : 2232122174
FORMAT : 13 x 20 cm

Traduit de lallemand par Franois Mathieu

Le double et l'unité

Comment les mots peuvent-ils retranscrire la ralit des choses sans trahir ni forme ni contour ? Comment peuvent-ils rendre latmosphre dun quotidien tout en exhalant lessence des jours qui se succdent ? En lisant cet ouvrage, les rponses apparatront peut-tre ; du moins les questions seront-elles mieux poses, plus prgnantes.

Cest ce saisissement de la dure et de linstant, dans les moindres dtails souvent, qui permet Kurt Drawert de faire dfiler par ses mots des images la fois autres et familires. Sa posie fait appel au ralisme le plus abstrait qui soit : celui de linterpellation du monde. Ce qui nous lve, nous meut, nous transporte mme ; ce qui nous blesse, nous meut, nous bouleverse cela, lauteur linterroge, et il avance ainsi (avec nous) vers un horizon un peu plus lumineux, un peu moins tremblotant.

N en 1956 non loin de Berlin-Est, tant pass (comme nombre de ses compatriotes) lOuest, Kurt Drawert fait partie de cette gnration daprs-guerre qui a pu se sentir hmiplgique jusqu la chute du mur et pour laquelle les repres sociaux se sont heurts deux idologies diamtralement opposes. Cette dchirure historique apparat dans lcriture mme de lauteur qui tmoigne autant des glissements et des cassures du monde que de ses richesses intrinsques et de son immanente beaut.

Incomprhensibles et claires,
les choses gisent, enfouies
dans leur histoire.


Cest par-l que Kurt Drawert nous entrane : au fond des choses, sous la peau flasque des apparences. Il nous fait percevoir la dualit de ce qui est, la mouvance de ce qui devient. Ainsi sommes-nous confronts au mur, non celui qui spare : celui qui rflchit. Miroir, telle est la fonction du livre vritable. Miroir fidle ou dformant, grimaant ou placide. Et La Dernire Image est le reflet ondoyant de ce qui nous entoure. Elle configure, par sa haute dfinition, une pense humaine dont les prceptes saccordent avec la tolrance, la connaissance du double et de lunique, du moi et de laltrit.

Rve, reviens,
quand il fera nuit et quil sera temps
que la mandragore crie.
Je ne te dshabillerai pas,
mais je te prendrai,
telle que tu es : impitoyablement nue.


La vrit, nest-ce pas cette mandragore, objet de tous les fantasmes, incarnation des dsirs qui sillonnent le pass et lavenir de lHomme ? Quant au prsent, il nous est offert ici avec ses fastes et ses tourments. Image rcurrente de notre condition humaine.

Daniel Leduc
( Mis en ligne le 23/02/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)