L'actualité du livre
Littératureet Littérature Américaine  

Brève histoire de sept meurtres
de Marlon James
Le Livre de Poche 2018 /  9,60 €- 62.88  ffr. / 960 pages
ISBN : 978-2-253-07425-0
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Première publication française en août 2016 (Albin Michel - Terres d'Amérique)

Valérie Malfoy (Traducteur)


Le Chanteur

Récompensé aux États-Unis par le prix Pulitzer 2015 et en Grande Bretagne par le Man Booker Prize, un énorme pavé de 900 pages, 76 personnages, cinq chapitres, qui couvre l’histoire de la Jamaïque des années 1970 à nos jours.

Autant dire d’emblée qu’il s’agit d’un texte dense, intense, de lecture ardue, et le glossaire en fin de livre est bienvenu. Le point de départ de cette histoire foisonnante est la tentative d’assassinat sur Bob Marley, le 3 décembre 1976, à Kingston, en Jamaïque, où Bob Marley devait donner, à l’invitation du président Michael Manley, un concert pour la paix civile le 5 décembre ; concert qui aura lieu en dépit de la blessure de Bob Marley.

Grand lecteur de polars français (Manchette, JC Izzo…), Marlon James - jamaïcain né en 1970, et actuellement professeur d’anglais et de création littéraire dans une université du Minnesota - raconte cette histoire du point de vue des différents protagonistes (truands, agents de la CIA, paumés de tous genres, camés…). Bob Marley n’apparaît pas vraiment, nommé ''le Chanteur''.

Un roman choral étonnant, dans lequel le lecteur s’immerge avec une certaine appréhension dans les premières pages, tant le récit apparaît touffu, les personnages nombreux, l’histoire lointaine avec les multiples partis et enjeux d’une Jamaïque en proie aux difficultés de tous acabits. Chacun de ses personnages a son histoire qu’il déroule, à son rythme. Un roman à lire à haute voix, et l'on peut saluer le travail de Valéry Malfoy, la traductrice.

Puis le récit opère ; Marlon James est indéniablement un conteur qui entraîne son lecteur à vives enjambées dans ces histoires violentes qui parlent de drogue, de viols, de meurtres, de corruption, de luttes politiques, de luttes pour la survie, d’élimination impitoyable des plus faibles. On peut convoquer les grandes voix de la littérature nord-américaine, à commencer par Faulkner, James Ellroy ou Toni Morrison, mais Marlon James a aussi sa propre musique pour ce roman qui est son troisième, mais le premier publié en France.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 03/10/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)