L'actualité du livre
Littératureet Littérature Américaine  

Lune pâle
de W-R Burnett
Actes Sud - L'Ouest, le vrai 2018 /  22 €- 144.1  ffr. / 250 pages
ISBN : 978-2-330-11425-1
FORMAT : 14,1 cm × 24,0 cm

Doris Febvre (Traducteur)

Bertrand Tavernier (Postfacier)


Au temps du Far-West

Lune pâle est un western de William Riley Burnett (1899-1982), jamais adapté au cinéma, et traduit une première fois en 1958. Le roman s’inscrit dans une trilogie apache ouverte avec Terreur apache et fermée par Mi amigo. Le cadre est celui de l’Arizona de la fin du XIXe siècle, une région secouée par les soubresauts d’une dernière révolte indienne ainsi que par les transformations d’une société anciennement hispanique, métissée par l'absorption anglo-saxonne. Ce roman s'inscrit dans la collection «L’Ouest, le vrai», dirigée par Bertrand Tavernier chez Actes Sud.

Vers 1890, dans la petite ville de San Miguel, près de la frontière mexicaine, règne une famille de sangs-mêlés (mexicain, indien, américain) avec comme maire, le redoutable Jake Starr. Par un féodalisme autoritaire mais paternaliste, il a modelé la cité et la région, qui lui doivent beaucoup. Mais les temps changent. En chemin vers San Miguel, Crips Diel secourt Doan Parker, un Américain solitaire et blessé, au passé trouble, issu d’une famille de notables du Sud des États-Unis. Blessé, il dissimule son identité. Arrivé en ville, il s’éprend rapidement d’Opal, la fille de Jake Starr, belle et mystérieuse, et la seule personne sur laquelle l’autorité de Jake n’a aucune prise. Aveuglé par ses sentiments, Doan est pris dans les filets de la famille Starr et d’Opal. Les élections approchant, les anciens et les progressistes vont s’affronter pour le contrôle de la mairie.

Chez Burnett, pas de lyrisme, la plume est économe, ramassée et synthétique, ce qui fait la force du récit : la frontière entre les bons et les méchants est floue, les personnages évoluent dans une moralité parfois douteuse, chacun peut faillir, entraînant la chute de tout un système familial un peu mafieux. L’intérêt de ces westerns classiques réside dans leur éclairage historique. Lune pâle explore et dévoile un jeune état américain, l’Arizona, cédé par le Mexique en 1848.

Un melting pot s'y crée, qui donne un héritage humain chamarré. Las années de guerre sont finies, mais leur souvenir demeure et les tensions raciales sous-jacentes restent présentes, selon la couleur de peau. Emerge peu à peu, sur ce territoire de la Frontière, le système démocratique américain. S’opposent aux traditionalistes, adeptes du clan et du clientélisme, qui protègent certaines minorités, les réformateurs qui sont pour l’arrivée de la voie ferrée et qui veulent ouvrir le pays aux progrès économiques venus de l’Est. La violence est constante malgré une nouvelle législation qui se met en place.

«L’histoire de la conquête de l’Ouest a suscité la plupart des mythes fondateurs de l’imaginaire américain», rappelle Bertrand Tavernier dans sa postface.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 28/11/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)