L'actualité du livre
Littératureet Littérature Américaine  

Washington Black
de Esi Edugyan
Liana Levi 2019 /  22 €- 144.1  ffr. / 440 pages
ISBN : 979-10-349-0137-1
FORMAT : 14,0 cm × 21,0 cm

En route vers la liberté

Le troisième roman d’Esi Edugyan est raconté par son personnage principal, un homme noir, Wash, devenu libre après avoir été enfant esclave sur un domaine de cannes à sucre , lieu brûlé par le soleil, situé à la Barbade qui est une île anglaise dans les années 1830. Dans la plantation, il est protégé par Big Kit, une femme noire enlevée au Dahomey, qui croit aux esprits de son pays natal et qui s’avérera plus tard, d’après les documents officiels retrouvés à la Fondation contre l’esclavage, être sa mère. A dix-onze ans, Wash rencontre le frère de son maître, Titch, scientifique et abolitionniste qui, venu sur la plantation pour faire des expérimentations avec son ballon dirigeable, cherche un jeune assistant pour le seconder dans ses recherches.

L’intelligence et l’aptitude au dessin de Wash le séduisent et il l’embauche, le soustrayant ainsi à l’esclavage. Ils s’enfuient mais Wash est défiguré par une explosion accidentelle d’hydrogène. Titch le soigne et parfait son éducation scientifique. Wash va enregistrer les équations des expériences aérostatiques de ce nouveau maître qui ne le brutalise pas. C’est ainsi que commence la seconde vie de Wash. Passé à la liberté, il se rend en Virginie, en Nouvelle-Ecosse et dans l’Arctique pour retrouver le père de Titch, explorateur lui aussi mais porté disparu. En Nouvelle-Ecosse, Wash fait la connaissance d’un célèbre biologiste marin anglais, Monsieur Goff, et de sa fille Tanna, collectant avec eux les spécimens marins. Ils ont une idée qui se concrétisera à Londres : construire un aquarium et faire une grande exposition.

Le roman se déroule en quatre parties, entre 1830 et 1836, à un rythme effréné. C’est un récit historique, un roman initiatique, un bildunsroman qui aborde de grands thèmes tels que l’esclavage, la liberté, l’amour, un conte de fées pour Wash. Il est basé sur une histoire vraie. Des moments de cruauté et de violence côtoient des épisodes d’une grande tendresse et de liens profonds. C’est un roman majestueux avec parfois une touche plus légère.

«Les Noirs sont aussi des créatures de Dieu, avec les mêmes droits à la liberté. L’esclavage est une souillure morale pour nous. Si une chose doit priver les Blancs de leur paradis, ce sera bien celle-là». Malgré tout, Wash a beaucoup de mal à ne plus se sentir esclave et à changer de personnalité. La résilience est très aléatoire. Lui, l’enfant maltraité et brutalisé ; est profondément traumatisé.

Une belle histoire d’émancipation et de réussite.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 05/04/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)