L'actualité du livre
Littératureet Récits  

Le Bruit de la mer
de Franck Maubert
Flammarion 2020 /  20 €- 131  ffr. / 246 pages
ISBN : 978-2-08-148150-3
FORMAT : 13,7 cm × 21,0 cm

''Revenons au chant des vagues''

Il y a quelque chose de très plaisant dans ces récits de voyage, entre connivence et dépaysement, dans la (re)découverte de contrées françaises, familières, qu'on y soit passé ou bien qu'on les ait imaginées. Qui n'a pas ses propres images de la Normandie, de la Bretagne ou du Pays Basque ?... Franck Maubert nous embarque le long des flancs ouest de l'Hexagone, de Dunkerque à Hendaye.

Essayiste, critique d'art, auteur d'ouvrages consacrés à Gainsbourg ou l'art moderne, Franck Maubert effectue plusieurs voyages dans ces régions, autant d'allers-retours entre Paris et ces horizons. Qu'il prend à revers, quand les touristes se sont carapatés chez eux et rongent leurs freins avant d'y retourner encore : l'hiver et le printemps pour parcourir plages et stations balnéaires en sommeil.

L'écriture est belle, fluide, érudite, qui cite maints auteurs, peintres et faits d'histoire, la petite comme la Grande, de l'Île aux faisans jusqu'aux lieux de la débâcle de 1940. Savez-vous pourquoi se trouve à Noyelles-sur-Mer un cimetière chinois ?... Le propos est de la sorte volontairement décousu. Il donne plus précisément l'effet d'un saisissant patchwork, l'assemblage d'espaces-temps, de sociologies diverses, d'une station balnéaire cossue, plus ou moins surannée (Le Touquet, Cabourg, Deauville, Biarritz) à un port de pêche endormi. Sur les lidos du Cap Ferret, sans cesse redessinés par l'Atlantique, Franck Maubert à ce mot simple et génial : "Ici Brigitte Bardot se nomme Marion Cotillard".

On pense à d'autres récits d'une exploration française, pour prendre le temps d'une exploration intérieure : Le Dépaysement de Jean-Christophe Bailly, Remonter la Marne de Jean-Paul Kauffmann, ou encore Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson. Franc Maubert cite, pour coller à son objet - les côtes - le récit photographique de Pasolini, indépassable : La Longue route de sable.

Dans Le Bruit de le mer, il y ajoute son style, celui d'un khâgneux muri à point, d'un amoureux des lettres et des arts, d'un homme venu aussi soigner là quelques blessures. "Le va-et-vient des marées, à l'image de mes allées et venues auprès de Pierre''. Car ce récit est aussi une fuite, l'histoire d'une mise à distance, d'un deuil nécessaire, celui d'un grand ami, Pierre Le-Tan, illustrateur et esthète, atteint d'un cancer au moment où Franck Maubert entreprend ses voyages et les lui rapporte. Le peintre est depuis décédé (septembre 2019).

On a là au final un très bel exemple de littérature non-fictionnelle, idéal en ces temps de sommation politique à voyager "français", après l'avoir été à se confiner. Une bien belle échappée-belle.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 24/06/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)