L'actualité du livre
Littératureet Récits  

Passions d'Annie Leclerc
de Nancy Huston
Actes Sud - Un endroit où aller 2007 /  23 €- 150.65  ffr. / 349 pages
ISBN : 978-2-7427-7028-1
FORMAT : 10,0cm x 19,0cm

Une femme avec une femme

En novembre 2006, Annie Leclerc, philosophe du fminisme diffrentiel, est morte. Nancy Huston l'avait rencontre quelques annes auparavant, et avait immdiatement nourri pour l'auteur de Parole de femmes qu'elle admirait dj, une amiti forte et profonde.

Dans Passions d'Annie Leclerc, lauteur de Lignes de faille nous revient avec un essai difficile, mais terriblement mouvant. Plusieurs livres se croisent, s'entrecroisent, se recouvrent. Il y a d'abord le rcit autobiographique de l'amiti entre les deux femmes, de leur coup de foudre amical, de leurs changes pistolaires dont de nombreux extraits sont publis. Rcit d'une amiti fonde sur l'affinit intellectuelle, sur l'change des expriences et des difficults de l'criture, mais aussi sur la complicit fminine, celle d'une fminit assume dans ses grandeurs et ses misres. Rcit aussi d'une maladie dure et cruelle, et deuil enfin d'une amie plore. Le propos autobiographique s'ouvre en une rflexion sur l'amiti, la force de l'change et la douleur de la perte.

Mais Nancy Huston cherche aussi nous faire saisir l'uvre d'Annie Leclerc, ses propos sur une fminit diffrente mais grandiose, heureuse, qui lui valurent de s'opposer Simone de Beauvoir, ses rflexions sur Jean-Jacques Rousseau, mais galement la leon de vie de celle qui voulait rappeler qu'il faut profiter sans attendre de tous les bonheurs de l'existence, fussent-ils grands ou petits. Par l, l'auteur de La Virevolte reprend ses propres discours sur la maternit, dont on comprend mieux au demeurant la gense et la filiation. Le livre se fait essai, et l'criture se complique dans un jeu d'entrelacement des propos, des textes (extraits de lettres, de livres d'Annie Leclerc), des ides qui parfois s'enchanent et semblent vouloir nous perdre.

Un livre qui fait revivre une philosophe, une fministe un peu oublie, mais qui fait aussi revisiter la condition de femme, et plus encore, sa propre faon d'tre femme.

Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 14/11/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)